Les maires demandent à Ottawa de les aider à mettre fin à la crise des opioïdes

Un agent de la Police provinciale de l'Ontario... (PHOTO CHRIS YOUNG, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Un agent de la Police provinciale de l'Ontario montre des sacs de fentanyl saisis lors du démantèlement d'un réseau de trafiquants lié aux Hells Angels ontariens.

PHOTO CHRIS YOUNG, LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mylène Crête
La Presse Canadienne
Ottawa

Les maires de 13 grandes villes au pays appellent le gouvernement fédéral à mettre fin à la crise des opioïdes.

Dans un rapport rendu public jeudi, le caucus des maires des grandes villes de la Fédération canadienne des municipalités demande à Ottawa d'élaborer un plan d'action national pour s'attaquer aux causes de cette crise.

Il émet en tout neuf recommandations pour réduire le nombre de surdoses liées à la consommation de fentanyl et de carfentanil.

Les maires demandent, entre autres, au gouvernement de coordonner les efforts fédéraux-provinciaux-municipaux en déterminant des cibles de réduction de surdoses, des mesures pour atteindre ces cibles et un échéancier.

Ils suggèrent aussi l'application d'une norme pour la collecte de données sur les surdoses mortelles, qui varie d'une province à l'autre, et d'élargir l'accès au traitement pour les personnes qui ont une dépendance aux opioïdes.

Les maires recommandent également à Ottawa de lancer des campagnes de prévention sur les risques de la consommation de fentanyl, dont une pour les jeunes.

En 2016, plus de 2300 personnes ont perdu la vie à cause de surdoses liées à la consommation d'opioïdes, peut-on lire dans le rapport.

L'ampleur de la crise varie d'une province à l'autre. La Colombie-Britannique est particulièrement touchée.

Dans son dernier budget, le gouvernement fédéral a alloué 116 millions $ pour les cinq prochaines années pour contrer la crise.

Certaines des recommandations des maires des grandes villes font déjà partie de sa stratégie.

Par ailleurs, le projet de loi C-37, qui simplifie le processus d'approbation pour les centres d'injection supervisée, a obtenu la sanction royale la semaine dernière.

***

Les neuf recommandations des maires des grandes villes

  1. Fixer des cibles nationales pour la réduction des surdoses
  2. Élaborer un plan d'action à l'échelle du pays
  3. Déterminer des mesures concrètes pour réduire les méfaits liés à la consommation d'opioïdes, traiter les gens qui en sont dépendants, mener des campagnes de prévention et appliquer la loi pour restreindre l'accès aux opioïdes qui ne sont pas fournis sur ordonnance.
  4. Améliorer la collecte de données sur les surdoses et les morts attribuables aux opioïdes
  5. Instaurer un plan d'intervention national en mobilisant les municipalités et les provinces
  6. S'assurer que le financement fédéral réponde aux besoins
  7. Augmenter le nombre de logements sociaux
  8. Concevoir une stratégie pour réduire la pauvreté
  9. Établir un dialogue entre les trois ordres de gouvernement sur l'accès aux programmes de prévention

 




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer