La GRC coordonne la lutte contre le trafic de fentanyl avec la Chine

La semaine dernière, la première ministre de Colombie-Britannique,... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

La semaine dernière, la première ministre de Colombie-Britannique, Christy Clark, avait exhorté Ottawa à endiguer les importations de fentanyl chinois, alors que son gouvernement a déclaré une urgence de santé publique à ce sujet au printemps dernier.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) dit être parvenue à une entente avec les autorités chinoises afin de contenir le flux de l'opioïde fentanyl en provenance du pays asiatique.

Le commissaire Bob Paulson et le vice-ministre chinois de la Sécurité publique se sont entendus pour renforcer la coopération des deux pays contre les exportations de fentanyl, a indiqué la GRC, jeudi, dans un communiqué.

M. Paulson y déclare que de tels opioïdes représentent «une sérieuse menace à la sécurité des collectivités canadiennes». Il ajoute que sa rencontre avec Chen Zhimin a posé un jalon important dans l'élaboration d'une approche coordonnée pour contrer le trafic de ces analgésiques synthétiques.

Des discussions sur d'éventuelles enquêtes communes doivent par ailleurs s'amorcer la semaine prochaine.

La semaine dernière, la première ministre de Colombie-Britannique, Christy Clark, avait exhorté Ottawa à endiguer les importations de fentanyl chinois, alors que son gouvernement a déclaré une urgence de santé publique à ce sujet au printemps dernier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer