Un club-école des Hells Angels décapité

Martin Raymond (à gauche) et Stéphane Laflamme, respectivement... (PHOTOS ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

Agrandir

Martin Raymond (à gauche) et Stéphane Laflamme, respectivement président et trésorier des Beast Crew.

PHOTOS ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Six personnes, dont deux dirigeants des Beast Crew de Richelieu, que la Sureté du Québec considère comme un club-école des Hells Angels, ont été arrêtées ce matin dans une opération visant à démanteler un réseau de trafic de stupéfiants.

Martin Raymond et Stéphane Laflamme, respectivement président et trésorier des Beast Crew, comparaitront cet après-midi au Palais de justice de Sorel-Tracy.

Laflamme, 40 ans, sera accusé de possession de cannabis dans un but de trafic alors que Raymond, 46 ans, fera face au même chef, mais pour de la méthamphétamine.

Le réseau aurait opéré à Sorel et dans les environs.

Cette frappe est le résultat de perquisitions effectuées dans des résidences et au local des Beast Crew, en juin dernier. Les enquêteurs de l'Escouade régionale mixte de la SQ avaient alors saisi une substance s'apparentant à de la cocaïne, du haschisch, de la marijuana, une centaine de comprimés de méthamphétamine, 30 000 $ et des armes à feu.

Selon la police, les responsables du réseau auraient versé des redevances à un membre en règle des Hells Angels pour obtenir le droit d'opérer.

Les autres individus arrêtés sont Marc Gendron, 45 ans, David Jasmin-Latour, 27 ans, Myriam Baeriswyl, 47 ans et Gilles Tucker, 54 ans. Ils font face à des chefs de possession de drogues diverses dans un but de trafic, sauf Gilles Tucker qui est accusé d'avoir entreposé illégalement une arme à feu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer