Resto visé par un cocktail molotov: le SPVM appuie son patron des affaires internes, frère du proprio

Vers 3 h 50 hier matin, deux suspects... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Vers 3 h 50 hier matin, deux suspects auraient lancé au moins une bouteille contenant un accélérant dans une fenêtre du restaurant Liège, provoquant un début d'incendie qui aurait été éteint par le propriétaire lui-même.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

La direction de la police de Montréal réitère sa confiance envers son patron des affaires internes, l'inspecteur-chef Costa Labos, même si le restaurant du frère de ce dernier a été la cible d'un cocktail Molotov, une attaque qui pourrait traduire un regain de tension au sein de la mafia montréalaise.

L'attaque contre le restaurant Liège pourrait être une... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

L'attaque contre le restaurant Liège pourrait être une réplique à deux autres événements similaires contre des cafés italiens liés au clan Rizzuto survenus depuis une semaine.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

« Nous n'avons aucune information qui nous permet de faire un lien entre cet établissement et le crime organisé. En aucun temps le lien de confiance n'est ébranlé envers M. Labos », a déclaré à La Presse le numéro deux du SPVM, le directeur adjoint Didier Deramond.

L'inspecteur-chef Labos s'est retrouvé au centre de l'actualité bien malgré lui hier matin lorsqu'un cocktail Molotov a été lancé au restaurant Liège, propriété de son frère Haralambos, alias Bobby, situé sur la rue Liège Ouest, à l'angle de la rue Wiseman, dans le secteur Villeray-Parc-Extension.

Il y a quelques mois, l'inspecteur-chef Labos avait fait les manchettes pour de présumés manquements aux règles. La direction du SPVM avait demandé à la Sûreté du Québec de faire enquête tout en décidant de maintenir M. Labos dans ses fonctions. Le dossier repose depuis le mois dernier sur le bureau d'un procureur de la Couronne qui décidera si l'officier sera blanchi ou non.

UNE RÉPLIQUE ?

Vers 3 h 50, deux suspects auraient lancé au moins une bouteille contenant un accélérant dans une fenêtre du restaurant Liège, provoquant un début d'incendie qui aurait été éteint par le propriétaire lui-même. Les dommages sont limités et les suspects sont parvenus à prendre la fuite. Selon nos informations, les policiers ont retrouvé des bouteilles au contenu semblable et intactes dans une rue voisine.

D'après plusieurs de nos sources, notamment policières, le restaurant Liège serait entre autres fréquenté par des individus liés au crime organisé, dont des revendeurs d'héroïne. Les enquêteurs de la section des incendies criminels du SPVM ne pourront écarter l'hypothèse que l'attentat soit lié à la mafia. Historiquement, le secteur Parc Extension est contrôlé par l'influent chef de clan Andrew Scoppa.

L'attaque contre le restaurant Liège pourrait être une réplique à deux autres événements similaires contre des cafés italiens liés au clan Rizzuto survenus depuis une semaine. Vendredi et lundi derniers, les bars Empire sur la rue Jean-Talon et Bellerose à Laval ont été les cibles d'incendiaires. Selon nos informations, un bras de fer entre clans pour accaparer ou conserver ce qui reste du « livre » des opérations des paris sportifs pourrait être au coeur de ce regain de tension au sein de la mafia.

Le fait que ce nouvel épisode d'incendies criminels s'inscrive dans la continuité des guerres intestines qui secouent le crime organisé traditionnel italien depuis presque 10 ans pourrait être examiné par les enquêteurs.

Pour joindre Daniel Renaud en toute confidentialité, composez le 514 285-7000, poste 4918, ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer