Une relation des Hells Angels abattue à Sainte-Thérèse

Les policiers ont érigé un périmètre dans le... (Photo Patrick Sanfaçon, La Presse)

Agrandir

Les policiers ont érigé un périmètre dans le secteur des rues Des Camélias et Des Muguets.

Photo Patrick Sanfaçon, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Sylvain Éthier, 40 ans, considéré par la police comme une relation des Hells Angels, a été atteint ce soir de plusieurs coups de feu, en face de chez lui, dans un quartier résidentiel cossu et tranquille de Sainte-Thérèse, a appris La Presse.

En mars dernier, Éthier avait été arrêté par la Sûreté du Québec en compagnie d'une soixantaine d'autres personnes dans une enquête baptisée Mygale et qualifiée, par la police, de«plus importante opération en matière de contrebande de tabac et de criminalité transfrontalière en Amérique».

Au moment d'écrire ces lignes, on ignorait l'état de santé de la victime mais les premières nouvelles parvenues n'étaient pas positives. Dépêchés sur les lieux vers 21h, les policiers de la Régie inter-municipale Thérèse-de-Bainville ont immédiatement porté secours à l'homme avant d'ériger un périmètre dans le secteur des rues Des Camélias et Des Muguets. Ils ont ensuite transféré l'enquête à la Sûreté du Québec parce qu'il pourrait s'agir d'un règlement de compte lié au crime organisé.

«Tout ce que je peux vous dire, c'est que nos policiers ont été appelés à se rendre sur une scène d'agression armée. À notre arrivée, nous avons procédé à un important déploiement policier et nous sommes maintenant en assistance dans cette affaire», a déclaré le sergent Martin Charron de la Régie de police Thérèse-de-Blainville.

Selon nos informations, Éthier aurait été atteint alors qu'il sortait de sa résidence, et qu'il était accompagné d'une femme qui aurait assisté à toute la scène.

Un véhicule incendié a été retrouvé plus tard à Sainte-Adèle. En fin de soirée, on ne savait pas encore si cette découverte était reliée au crime mais si c'est le cas, cette façon de faire a été vue à maintes reprises durant la guerre des motards des années 90.

Une fraude de 500 millions

Dans l'enquête Mygale, Éthier, un propriétaire de bars de la région de Sainte-Thérèse, était soupçonné d'être l'une des têtes dirigeantes d'un réseau d'importation de tabac lié aux motards criminels qui aurait importé au Canada au moins 2294 tonnes de tabac en un an et demi, ce qui représente une fraude fiscales de plus de 530M$.

Selon nos informations, Éthier aurait été en relation avec un membre des Hells Angels du Québec actuellement en République dominicaine, qui aurait perçu une partie des 20M$ de profits réalisés par l'organisation en 18 mois, avait évalué la police. Ce motard serait même revenu au Québec à quelques reprises durant l'enquête Mygale, notamment pour percevoir ses redevances, mais il n'a pas été accusé.

Les suspects toujours accusés dans cette affaire sont soupçonnés d'avoir acheté du tabac aux États-Unis et de l'avoir importé illégalement au Canada, via les postes frontaliers de Lacolle, Lansdowne et Fort Erie pour le vendre sur les territoires de Kahnawake au Québec et de Six Nations en Ontario.

***

Pour joindre Daniel Renaud en toute confidentialité, composez le (514) 285-7000, poste 4918, ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer