W-18: une nouvelle drogue dans les rues du Québec

Les policiers fédéraux ont intercepté seulement huit grammes... (Fournie par la GRC)

Agrandir

Les policiers fédéraux ont intercepté seulement huit grammes de W-18, mais cette infime quantité peut servir à la fabrication de « milliers, voire des centaines de milliers de comprimés ».

Fournie par la GRC

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) vient d'annoncer une saisie de W-18 - une substance décrite comme 10 000 fois plus forte que la morphine - à Laval.

Les policiers fédéraux en ont intercepté seulement huit grammes, mais cette infime quantité peut servir à la fabrication de « milliers, voire des centaines de milliers de comprimés ». Ceux-ci seront ensuite vendus aux toxicomanes en tant qu'oxycodone ou que morphine.

Le W-18 est « extrêmement toxique », assure la GRC. Il est « bien connu dans l'Ouest canadien », mais vient de faire son entrée au Québec.

« Trois colis provenant de Chine ont été interceptés », indique le communiqué de la GRC. « Ils devaient tous être livrés au domicile de Ryan Challenger, 39 ans, de Laval. Ce dernier a été arrêté, le 14 juin, avec l'aide du Service de police de Laval. »

Celui-ci sera accusé d'« importation d'une drogue sans licence conformément à la Loi sur les aliments et les drogues ».




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer