W-18: une nouvelle drogue dans les rues du Québec

Les policiers fédéraux ont intercepté seulement huit grammes... (Fournie par la GRC)

Agrandir

Les policiers fédéraux ont intercepté seulement huit grammes de W-18, mais cette infime quantité peut servir à la fabrication de « milliers, voire des centaines de milliers de comprimés ».

Fournie par la GRC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) vient d'annoncer une saisie de W-18 - une substance décrite comme 10 000 fois plus forte que la morphine - à Laval.

Les policiers fédéraux en ont intercepté seulement huit grammes, mais cette infime quantité peut servir à la fabrication de « milliers, voire des centaines de milliers de comprimés ». Ceux-ci seront ensuite vendus aux toxicomanes en tant qu'oxycodone ou que morphine.

Le W-18 est « extrêmement toxique », assure la GRC. Il est « bien connu dans l'Ouest canadien », mais vient de faire son entrée au Québec.

« Trois colis provenant de Chine ont été interceptés », indique le communiqué de la GRC. « Ils devaient tous être livrés au domicile de Ryan Challenger, 39 ans, de Laval. Ce dernier a été arrêté, le 14 juin, avec l'aide du Service de police de Laval. »

Celui-ci sera accusé d'« importation d'une drogue sans licence conformément à la Loi sur les aliments et les drogues ».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer