Crime organisé: deux proches de Giordano renvoyés en prison pour leur sécurité

Francesco Arcadi avait été arrêté en 2006 dans... (Photo François Roy, archives La Presse)

Agrandir

Francesco Arcadi avait été arrêté en 2006 dans le cadre de l'opération Colisée menée par l'Unité mixte de lutte au crime organisé de la GRC.

Photo François Roy, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Deux des principaux associés de l'aspirant parrain Lorenzo Giordano assassiné mardi matin à Laval ont été renvoyés au Centre de réception de Sainte-Anne-des-Plaines, en mesures restrictives, a appris La Presse.

Francesco Del Balso avait été arrêté en 2006 dans le... (Photo François Roy, archives La Presse) - image 1.0

Agrandir

Francesco Del Balso avait été arrêté en 2006 dans le cadre de l'opération Colisée menée par l’Unité mixte de lutte au crime organisé de la GRC.

Photo François Roy, archives La Presse

Ces deux individus sont Francesco Arcadi et Francesco Del Balso, respectivement ancien patron et bras droit de Lorenzo Giordano. Les deux hommes, qui avaient été condamnés à 15 ans de pénitencier à la suite de la vaste rafle antimafia Colisée menée par l'Unité mixte de lutte au crime organisé de la GRC en 2006, ont été libérés d'office sous de fortes conditions et envoyés en maison de transition, il y a à peine deux semaines.

Mais étant donné que les autorités carcérales craignent qu'ils puissent subir le même sort que leur ancien compagnon, ils ont été renvoyés tous deux au pénitencier mardi, pour leur protection, comme prévu dans les procédures des services correctionnels canadiens. Ceux-ci ont toutefois refusé de confirmer nos informations. Arcadi et Del Balso sont toujours sous la supervision des services correctionnels du Canada jusqu'à la fin de leur sentence, en 2019.

RÈGNE HOULEUX

Arcadi, 62 ans, avait remplacé Vito Rizzuto à la tête des opérations de rue de la mafia montréalaise, à la suite de l'arrestation du parrain, en janvier 2004. Partisan de la ligne dure, son règne n'a pas fait l'unanimité auprès de plusieurs chefs de clan de la mafia.

Quant à Del Balso, il a été impliqué dans d'importantes importations de stupéfiants et était le gérant des lucratifs paris sportifs qui ont rapporté des profits de 27 millions en un an et demi, selon ce qu'un caporal de la Gendarmerie Royale du Canada, Vinicio Sebastiano, avait expliqué devant la commission Charbonneau.

Giordano, 52 ans, a été tué vers 8 h 45 mardi, dans le stationnement du Complexe Multisports de l'autoroute 440 à Laval, où il s'entraînait presque chaque matin, à la même heure. Condamné lui aussi à 15 ans de pénitencier pour gangstérisme dans la foulée de l'opération Colisée, Giordano avait obtenu sa libération d'office depuis moins de trois mois.

Plusieurs de nos sources, policières ou autres, le considéraient comme un possible successeur du parrain Vito Rizzuto, mort d'un cancer des poumons en décembre 2013.

Une enquête longue et difficile s'ouvre pour les enquêteurs des Crimes contre la personne de la Sûreté du Québec, qui ne devraient écarter aucune hypothèse, dont celle que Giordano ait été la dernière victime des luttes de pouvoir au sein de la mafia montréalaise qui perdurent depuis l'opération Colisée qui a affaibli le clan des Siciliens.

Pour joindre Daniel Renaud en toute confidentialité, composez le 514 285-7000, poste 4918, ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer