Garderies subventionnées: quatre personnes arrêtées pour fraude

La garderie de l'arrondissement de Saint-Hubert, sur la... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE)

Agrandir

La garderie de l'arrondissement de Saint-Hubert, sur la rue Leckie.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Sûreté du Québec a arrêté quatre suspects sur la Rive-Sud de Montréal ce matin pour une fraude de 15 millions dans le milieu des garderies subventionnées.

C'est le Service des enquêtes sur la criminalité contre l'État qui a arrêté les individus à Chambly et dans les arrondissements Greenfield Park et Saint-Hubert, à Longueuil. Ils devraient comparaître aujourd'hui au palais de justice de Longueuil pour être accusés de fraude, complot de fraude et recyclage des produits de la criminalité. 

«Par le biais de prête-noms, ils procédaient à l'acquisition de garderies en contournant la règle du 5/300 dans le but de toucher des subventions auxquelles ils n'avaient pas droit», a expliqué à La Presse le sergent Claude Denis, porte-parole du corps policier.

La loi sur les services de garde éducatifs à l'enfance stipule qu'un titulaire de permis de garderie peut bénéficier au plus de 300 places subventionnées pour total maximum de cinq permis de garderies dont les places sont subventionnées.

L'enquête policière avait été initiée en 2014.

La SQ précise que toute personne qui possède de l'information sur ce type de fraude peut communiquer de façon anonyme avec son Service des enquêtes sur la criminalité contre l'État.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer