Laboratoire clandestin démantelé à Sainte-Madeleine

Le bâtiment visé se trouve sur le chemin... (PHOTO FÉLIX O.J. FOURNIER, COLLABORATION SPECIALE)

Agrandir

Le bâtiment visé se trouve sur le chemin de Saint-Jean-Baptiste, près du Camping Sainte-Madeleine.

PHOTO FÉLIX O.J. FOURNIER, COLLABORATION SPECIALE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La petite municipalité de Sainte-Madeleine, en Montérégie, a été le théâtre d'un vaste déploiement de policiers et pompiers dans la nuit de mercredi à jeudi lorsque la GRC a frappé un laboratoire clandestin de fabrication de métamphétamine installé dans un bâtiment de ferme.

L'opération était le résultat d'une enquête amorcée il y a deux semaines, a confirmé ce matin le sergent Luc Thibault, porte-parole du corps policier fédéral. Les enquêteurs tenaient à intervenir rapidement dans cette affaire.

« Avec les laboratoires clandestins, on ne peut pas attendre, à cause du danger d'explosion ou d'émanations toxiques », explique le sergent Thibault.

Le bâtiment visé se trouve sur le chemin de Saint-Jean-Baptiste, près du Camping Sainte-Madeleine. Trois personnes ont été arrêtées sur place, dont la tête dirigeante présumée, un résident de Saint-Césaire. Les suspects devraient comparaitre en cour plus tard aujourd'hui. Une perquisition a aussi été menée à L'Assomption, dans Lanaudière, en lien avec cette affaire.

Des experts de la police sont toujours sur place ce matin pour comptabiliser les quantités de stupéfiants découvertes, mais il est déjà clair que la production était importante. Une presse à pilules à 10 poinçons a été saisie sur place.

La police croit que ces producteurs de drogue de synthèse travaillaient de façon indépendante, sans lien formel avec des groupes connus du crime organisé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer