Complot de meurtre contre le caïd Raynald Desjardins

Raynald Desjardins est détenu depuis décembre 2011 pour... (PHOTO FRANCOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Raynald Desjardins est détenu depuis décembre 2011 pour le meurtre de l'aspirant parrain Salvatore Montagna.

PHOTO FRANCOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Les enquêteurs des Crimes contre la personne de la Sûreté du Québec enquêtent sur un complot de meurtre visant le caïd de la mafia, Raynald Desjardins. Des enquêteurs se sont rendus à 9h ce matin au Centre de détention de Montréal, communément appelé Bordeaux, pour aviser le détenu de 61 ans que sa vie était menacée par une personne ou un groupe dont l'identité n'a pas été précisée.

«C'est le protocole. Nous n'avons pas le choix d'aviser la personne aussitôt que nous savons que sa vie était en danger. Et l'information est suffisamment solide et sérieuse pour que nous le fassions», nous a indiqué une source.

Ce serait au moins la troisième fois que la police avise le caïd qu'il a un contrat sur sa tête. Ce serait cependant la première fois que l'avertissement provient de la section des Crimes contre la personne. En janvier 2014, La Presse avait par ailleurs révélé l'existence d'un rapport de la Sureté du Québec faisait état d'un complot spectaculaire visant à libérer le caïd lors d'un transfert vers le Palais de justice de Joliette.

Protection amoindrie

Raynald Desjardins est détenu depuis décembre 2011 pour le meurtre de l'aspirant parrain Salvatore Montagna, assassiné un mois plus tôt sur l'île Vaudry à Charlemargne. Il a plaidé coupable à une accusation de complot pour meurtre au début de l'été et doit recevoir sa sentence à la fin décembre. En attendant, il a toujours le statut de prévenu et est toujours incarcéré à Bordeaux, une prison provinciale. Ces dernières années, le caïd était détenu dans le même secteur que les Hells Angels arrêté à la suite de l'opération SharQc et bénéficiait de leur protection, nous avaient indiqué des sources. Mais il ne reste plus maintenant qu'une poignée de motards qui subissent leur procès et qui s'absentent donc de longues heures de la prison.

Selon la police, Raynald Desjardins et d'autres chefs de clan de la mafia auraient formé une alliance et tenté de renverser le clan des Siciliens entre 2009 et 2011. Plusieurs chefs du clan des Siciliens ont été tués en 2010, dont le patriarche, Nicolo Rizzuto, mais un conflit a ensuite éclaté entre les auteurs du putch et Vito Rizzuto a repris son titre de parrain au tournant de l'année 2013, après avoir purgé une peine de huit ans aux États-Unis pour son implication dans les meurtres de trois lieutenants du clan Bonanno commis à New York en 1981.

Vito Rizzuto est décédé de mort naturelle en décembre 2013. Depuis, la mafia de Montréal est dirigée par une table composée de membres de la jeune génération de familles siciliennes, et qui forme une Alliance avec les motards et les gangs de rue.

Rappelons qu'à l'été 2013, un autre chef de clan de la mafia qui avait pris part au putch raté contre les Rizzuto, Giuseppe De Vito, est mort empoisonné au cyanure dans sa cellule du pénitencier de Donnacona.

Les présumés complices de Raynald Desjardins dans le meurtre de Salvatore Montagna subissent toujours leur procès à Laval.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer