Delson veut chasser un club-école des Hells Angels

Samedi dernier, 300 motards ont transité par Delson... (PHOTO COURTOISIE)

Agrandir

Samedi dernier, 300 motards ont transité par Delson pour «inaugurer officiellement le local» des Red Devils, croit la municipalité.

PHOTO COURTOISIE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

À peine installés dans leur nouveau quartier, les Hells Angels risquent de devoir déménager à nouveau. Après Chambly l'an dernier, c'est au tour de la Ville de Delson, en Montérégie, de prendre tous les moyens nécessaires pour chasser de son territoire un groupe de motards liés à l'organisation internationale, a appris La Presse.

Les Red Devils ont, selon les autorités municipales... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Les Red Devils ont, selon les autorités municipales de Delson, élu domicile dans un local du secteur industriel de la ville en septembre dernier. 

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Les Red Devils, seul club-école officiel des Hells Angels mondialement reconnu, ont, selon les autorités municipales, élu domicile dans un local du secteur industriel de la ville en septembre dernier.

C'est une entreprise en esthétique des motos qui a loué le local. Mais selon la municipalité, il s'agit en fait d'un prête-nom des motards, qui ont ainsi fait une demande de permis d'occupation sous un prétexte fallacieux.

Au fil des mois, les corps de police ont soupçonné de plus en plus que le local, loué officiellement à des fins d'entreposage de motos, était en réalité un lieu de rassemblement de motards. Leurs doutes et ceux des autorités municipales se sont confirmés au cours des derniers jours.

Lors d'une inspection à l'intérieur du local, le 28 avril, les employés municipaux ont constaté la présence d'un bar, de tables, de fauteuils et de logos des Red Devils.

Mais la goutte qui a fait déborder le vase est tombée samedi dernier, alors que 300 motards ont transité par Delson pour « inaugurer officiellement le local », croit la municipalité. Des policiers ont érigé un barrage pour identifier les participants.

« Ç'a été la cerise sur le gâteau. Cela a démontré que la preuve que nous avions eue était correcte. Les lieux de rassemblement ne sont pas autorisés par la réglementation. Il a fallu que ces gens-là utilisent des subterfuges pour arriver à leurs fins », a déclaré à La Presse le maire de Delson, Gilles Meloche.

«Il faut que ces gens-là disparaîssent de Delson»

Même si aucun citoyen ne s'est plaint de la présence des motards dans le secteur industriel, la municipalité de Delson n'entend pas à rire. Elle a envoyé lundi des avis d'infraction au locataire et au propriétaire pour non-respect de la réglementation et occupation illégale. Le même jour, le permis d'occupation a été révoqué, lors d'une séance extraordinaire du conseil municipal.

La Ville a également chargé ses procureurs d'envoyer une requête en cessation d'occupation aux parties par huissier et de mettre en branle tous les recours judiciaires nécessaires, le cas échéant.

« Leur permis est révoqué. Depuis lundi soir, l'occupation du local est illégale. Nous allons prendre tous les moyens nécessaires pour qu'ils partent. Il n'y aura pas de demi-mesures. Il faut que ces gens-là disparaissent de Delson », conclut le maire Meloche.

Chronologie des événements

25 SEPTEMBRE 2014

L'entreprise Extra Moto inc. demande un permis pour occuper un local de la rue Beauvais afin d'y entreposer des motos. Selon nos informations, au moment de la demande, la compagnie était dirigée par un individu que la police considère comme un membre des Red Devils.

DÉCEMBRE 2014

La police commence à soupçonner que les Red Devils occupent le local.

FÉVRIER 2015

Les inspecteurs municipaux et les pompiers font une inspection à l'intérieur du local. Ils constatent que l'usage est conforme.

HIVER 2015

Des policiers surveillent les environs du local. Des sources révèlent à La Presse que des membres des Red Devils et des Dark Souls sont observés, ainsi qu'un prospect des Hells Angels.

28 AVRIL 2015

La Ville effectue une seconde inspection et conclut que le local est avant tout un lieu de rassemblement et que l'entreposage de motos est un prétexte.

2 MAI 2015

Quelque 300 motards se rassemblent au local pour l'inaugurer, croit la municipalité. Des vestes des Hells Angels du Québec et de l'Ontario, des Red Devils et des Dark Souls sont notamment repérées dans la foule.

4 MAI 2015

La Ville envoie des avis d'infraction et révoque le permis d'occupation lors de la séance extraordinaire du conseil municipal.

Qui sont les Red Devils?

Il y a actuellement trois sections des Red Devils en Ontario et une seule au Québec, celle de Montréal. Cette dernière a été créée l'an dernier, en appui à la section des Hells Angels de Montréal, la seule réactivée au Québec depuis l'opération SharQc de 2009. Selon nos sources, les Red Devils sont très visibles dans les établissements munis de permis d'alcool depuis leur création, en particulier dans les établissements des couronnes nord et sud de la métropole, et dans le sud-ouest de Montréal.

Ils sont aussi généralement présents dans les événements et activités auxquels participent des membres des Hells Angels ou d'autres groupes sympathisants plus sérieux, tels les Devils Ghosts et les Dark Souls.

À peine installés dans leur nouveau... (PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE) - image 4.0

Agrandir

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Chambly et Delson: même combat, stratégie différente

Lorsque les Hells Angels ont occupé temporairement un local à Chambly l'an dernier, ils ont utilisé une autre méthode. Le local avait d'abord été loué par un homme d'affaires, également le propriétaire de l'immeuble. Ce dernier a ensuite sous-loué à une compagnie impliquée dans l'importation et la modification de motos et d'autos. Mais évoquant le fait qu'elle n'avait jamais délivré de permis pour ces activités et que l'occupation du local était illégale, la ville a envoyé des avis d'infraction à répétition au propriétaire. Des compagnies d'assurances ont ensuite résilié leurs contrats avec des locataires voisins. Le conseil municipal a alors adopté une résolution interdisant l'accès au local, en raison des risques à la sécurité des personnes et des biens. Le propriétaire a fini par annuler le bail avec l'entreprise sous-locataire. Celle-ci a quitté les lieux.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • La police intercepte des Hells Angels

    Faits divers

    La police intercepte des Hells Angels

    Une opération de contrôle fortuite envers des membres en règle des Hells Angels et certains sympathisants s'est déroulée mercredi à Sherbrooke. »

  • Les deux Red Devils mis en accusation

    Faits divers

    Les deux Red Devils mis en accusation

    Les deux motards appartenant aux Red Devils de Montréal qui ont été arrêtés à Sherbrooke, dans la nuit de vendredi à samedi, ont été accusés, lundi... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer