Affaire Pickton: une famille demande un examen de restes humains

Robert Pickton... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Robert Pickton

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
Vancouver

Une famille demande au service des coroners de la Colombie-Britannique d'examiner à nouveau les fragments de corps d'une de leurs proches dont l'ADN a été retrouvé sur la ferme du tueur en série Robert Pickton. Elle souhaite également le dépôt d'une nouvelle accusation de meurtre contre lui.

Les membres de la famille affirment que l'ADN de leur proche a été retrouvé sur la ferme de Pickton en 2003 et qu'une partie de son squelette leur a récemment été rendue par le service des coroners de la Colombie-Britannique. Ils affirment avoir été victimes d'une erreur parce que les restes humains ont été conservés par la GRC jusqu'en 2010, avant d'être transférés au service des coroners.

La famille dit avoir été avisée de la situation par le coroner en août 2014 et avoir reçu plus de détails un mois plus tard.

Un membre de la famille, qui n'a pas encore été identifié, tiendra une conférence de presse à Vancouver plus tard mercredi, pour demander au coroner d'examiner à nouveau les fragments de corps et pour exiger que Pickton soit accusé de meurtre dans cette affaire.

Pickton a d'abord été accusé d'avoir tué 26 femmes, dont la majeure partie provenait d'un quartier pauvre de Vancouver. La majorité des accusations ont cependant été abandonnées après qu'il eut été reconnu coupable du meurtre de six des femmes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer