«Beluga» Leclerc refait surface

Éric «Béluga» Leclerc... (Photo archives La Presse)

Agrandir

Éric «Béluga» Leclerc

Photo archives La Presse

L'individu qui a ouvert le feu sur un autre homme, au centre-ville de Montréal dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, a déjà été lié aux motards.

Éric «Béluga» Leclerc, 43 ans, un ancien prospect des Rock Machine avant de devenir une relation des Hells Angels, a été accusé de voies de fait armés samedi matin au Palais de justice de Montréal.

Au début des années 2000, Leclerc a fait partie d'un groupe de quatre sympathisants des Rock Machine qui ont été les premiers à être condamnés en vertu de la nouvelle loi sur le gangstérisme au Québec. Le délateur Peter Paradis avait témoigné contre Leclerc et ses présumés complices, qui faisaient face à plusieurs accusations, dont trafic de drogues. Durant la guerre des motards, Leclerc aurait principalement vendu des stupéfiants, assuré la sécurité des membres en règle des Rock Machine et pris part à des opérations contre les revendeurs du clan adverse.

La semaine dernière, sur la rue Saint-André, près de l'avenue Viger, Leclerc aurait ouvert le feu sur une connaissance à la suite d'une dispute dont on ignore le mobile. La victime, qui n'a pas été blessée gravement, n'a pas beaucoup collaboré avec la police.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer