Couple assassiné à Terrebonne: le fils d'une victime recherché 

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Les patrouilleurs

Actualité

Les patrouilleurs

Suivez Marie-Michèle Sioui et Patrick Sanfaçon en patrouille. »

Sur le même thème

Un couple heureux et sans histoire aurait été assassiné hier matin à Terrebonne. Les enquêteurs de la Sûreté du Québec recherchent activement le fils d'un membre du couple, un ancien militaire, afin de l'interroger.

La résidence du boulevard Pierre-Le-Gardeur à Terrebonne.... (Photo Patrick Sanfaçon, La Presse) - image 1.0

Agrandir

La résidence du boulevard Pierre-Le-Gardeur à Terrebonne.

Photo Patrick Sanfaçon, La Presse

Les corps ont été trouvés aux environs de... (Photo Patrick Sanfaçon, La Presse) - image 1.1

Agrandir

Les corps ont été trouvés aux environs de 10h ce jeudi dans une résidence du boulevard Pierre-Le Gardeur, dans un développement cossu et récent de la municipalité.

Photo Patrick Sanfaçon, La Presse

C'est aux environs de 10h que les policiers de Terrebonne ont été appelés à se rendre dans une demeure cossue du boulevard Pierre-Le Gardeur. Ils y ont fait la macabre découverte des corps des victimes.

Les décès étaient évidents. Ils ont été constatés sur place.

Les victimes sont Luc Gélinas, qui devait célébrer hier ses 54 ans, et sa conjointe Julie Lemieux, 35 ans. 

Ils menaient une vie paisible et en apparence couronnée de succès. Lui était vice-président, immobilier et ingénierie à la Société des alcools du Québec. Il y pilotait des dossiers importants, comme la mise en place d'un programme d'économie d'énergie dans les immeubles de la société. Elle aussi était cadre à la SAQ, à titre de directrice de comptes dans le secteur de l'alimentation. Elle avait déjà été directrice de la succursale Angus, dans Rosemont, où elle était extrêmement appréciée.

Hier matin, des employés du siège social de la société d'État ont eu le choc d'apprendre la raison pour laquelle leurs confrères n'étaient pas au boulot.

Dans les médias sociaux hier, de nombreuses personnes ont écrit que «la SAQ est en deuil».

«C'était une grande dame», a indiqué une consoeur du milieu du vin qui a côtoyé Julie Lemieux à l'époque de la SAQ Angus.

Luc Gélinas était père de trois enfants, de jeunes adultes, issus d'une union précédente.

L'un d'eux, Guillaume, a fait partie des Forces armées canadiennes et a servi en Afghanistan.

Selon nos sources, il habitait à la résidence de son père et est introuvable depuis le crime. Les enquêteurs souhaitent le rencontrer dès que possible à titre de témoin important.

Nos sources refusent de le qualifier de suspect. Aucun élément matériel ne pourrait le lier au crime. Mais tous les membres de la famille de Luc Gélinas, sauf lui, ont pu être rencontrés.

«On voudrait savoir ce qu'il sait. Savoir s'il est en sécurité», explique une source bien au fait de l'enquête.

On n'exclut pas qu'il puisse avoir été lui-même victime du crime, avoir été enlevé, par exemple.

Comportement inquiétant

Selon des sources près de la famille, le jeune homme vivait dernièrement des moments difficiles, notamment en lien avec son expérience militaire au front.

Julie Lemieux avait confié récemment, jusqu'à la veille de sa mort, que le garçon était déprimé et qu'il avait un comportement parfois inquiétant depuis son retour d'Afghanistan.

Les enquêteurs de la Sûreté du Québec croyaient hier avoir une bonne idée de l'endroit où ils pourraient le trouver, ce pour quoi ils refusaient pour le moment de faire appel au public pour les aider.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer