Libération révoquée pour un acteur de la tuerie de Lennoxville

Jacques Pelletier, ancien membre des Hells Angels condamné à la prison à vie... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Daniel Renaud
La Presse

Jacques Pelletier, ancien membre des Hells Angels condamné à la prison à vie pour son rôle dans la tuerie de Lennoxville en 1985 et libéré en mai dernier, vient de voir sa libération conditionnelle totale révoquée.

Pelletier, 58 ans, avait été libéré à la condition notamment de ne pas fréquenter des individus ayant des antécédents criminels. Or, le 21 novembre dernier, il a été surpris par un policier en train de discuter avec un membre actif d'un groupe lié aux Hells Angels dans un parc.

Sa libération a aussitôt été suspendue et Pelletier a dû se justifier. Il a expliqué avoir peint le logement de cet homme pour 200$ et s'être rendu dans ce parc pour lui réclamer son argent.

Pelletier n'avait pas prévenu son agent de libération de ce travail fait au noir pour un individu proche des Hells Angels. Il avait déjà deux manquements à ses conditions et une suspension de sa semi-liberté dans le passé.

«Votre équipe de gestion de cas considère que tout contact, même indirect, avec des individus qui gravitent autour des motards criminalisés doit être perçu comme un possible retour vers la criminalité dite organisée. Or, elle constate que vous n'arrivez pas à reprendre le cours de votre vie sans avoir recours à ce genre d'individus», écrit le commissaire Jacques Bouchard dans une décision rendue le 21 janvier par laquelle il révoque la libération du détenu.

Purge spectaculaire

En 1985, cinq membres des Hells Angels du défunt chapitre North à Laval avaient été assassinés par leurs «frères» de la section de Montréal dans le bunker du groupe de motards à Lennoxville, officiellement parce qu'ils étaient devenus incontrôlables. Les corps des victimes avaient été enveloppés dans des sacs de couchage et lestés avant d'être jetés dans le fleuve Saint-Laurent. Mais au bout de quelques mois, ils étaient remontés à la surface.

L'affaire avait fait les manchettes à l'époque. Jacques Pelletier, alias La Pelle, qui avait 29 ans lors des événements, avait expliqué que son rôle avait été de tenir en joue les membres de la section North qui ne devaient pas être tués, pendant que les autres étaient exécutés. Il aurait brûlé la veste de l'une des victimes par la suite. Jacques Pelletier a quitté les Hells Angels en 1995.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer