Mandat d'arrestation contre le DG de Laval en fleurs

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'ancien directeur général de l'organisme municipal Laval en fleurs fait l'objet d'un mandat d'arrestation pancanadien pour une présumée fraude de quelque 170 000 $, a appris La Presse.

C'est à la suite d'une enquête de la police de Laval que le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a décidé de porter des accusations contre Mathieu Lavoie pour fraude, abus de confiance, fabrication et usage de faux documents. Le mandat d'arrestation a été lancé lundi soir dernier. M. Lavoie est présentement domicilié à Abuja, la capitale du Nigeria.

Les faits reprochés se seraient produits entre 2005 et 2011. M. Lavoie dirigeait alors, à titre de fonctionnaire, l'organisme municipal responsable du programme d'embellissement de Laval, y compris la distribution de fleurs aux citoyens.

Comme le révélait La Presse l'été dernier, Laval en fleurs a perdu la trace de dizaines de milliers de dollars au cours de cette période. Depuis sa création en 1988, Laval en fleurs était lié à Laval Technopole, qui gérait la subvention versée par la Ville de Laval à l'organisme.

À l'automne 2012, le comptable qui s'est penché sur les états financiers de l'année précédente de Laval en fleurs a souligné des irrégularités. Une vérification préliminaire faite à la demande du directeur général de Laval de l'époque, Gaétan Turbide, a permis de détecter un problème d'au moins 20 000 $. Par la suite, une enquête menée par une firme juricomptable a permis de découvrir le pot aux roses.

Mais avant que le dossier ne soit transmis à la police, le bureau du maire Gilles Vaillancourt aurait tenté d'étouffer l'affaire, selon des sources qui ont requis l'anonymat. Mathieu Lavoie est l'ancien gendre de l'ex-conseillère municipale Jocelyne Guertin, qui siégeait au comité exécutif avec M. Vaillancourt. Mme Guertin a formellement nié être intervenue dans le dossier.

La police de Laval a ouvert une enquête en janvier dernier.

Laval en fleurs est toujours inscrit au registre des entreprises du gouvernement du Québec. Les activités de l'organisme ont toutefois été transférées à la Fondation du Centre de la nature.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer