Exclusif

Un associé de Rizzuto de retour au pays

Pierino Divito...

Agrandir

Pierino Divito

Partager

Daniel Renaud
La Presse

Sans tambour ni trompette, un individu lié au clan Rizzuto, qui a orchestré dans les années 90 l'une des plus importantes importations de cocaïne de l'histoire du pays, est revenu au Canada hier, a appris La Presse.

Montréalais d'origine sicilienne, Pierino Divito, 75 ans, purgeait depuis 2005 une peine de prison aux États-Unis pour possession et distribution de 300 kg de cocaïne en Floride. Hier, il a pu quitter les États-Unis et a atterri à l'aéroport Trudeau peu après 16h30. Dès son arrivée, il a été pris en charge par les douaniers, puis par des policiers de la Gendarmerie royale du Canada et du Service de police de la Ville de Montréal.

En 2010, Divito avait fait des premières démarches pour revenir au pays, dans le but de finir d'y purger sa peine. Il avait même obtenu l'appui d'un important organisme de défense des droits de l'homme, l'Association canadienne des libertés civiles. Les États-Unis avaient accepté le transfert, mais pas Ottawa, qui estimait que Divito représentait une menace pour la sécurité du Canada. Le détenu s'est adressé à la Cour fédérale et à la Cour d'appel fédérale, mais il a été débouté en février 2011.

Il semble qu'Ottawa ait finalement accepté que le septuagénaire finisse de purger sa peine au Canada.

Pierino Divito a été arrêté en 1994 au Nouveau-Brunswick, en compagnie de son fils Michael, pour avoir tenté d'importer de Colombie, par bateau, 5420 kg de cocaïne évalués à 500 millions de dollars. Il a été condamné à 18 ans de prison l'année suivante. C'est alors qu'il purgeait cette peine qu'il a été extradé aux États-Unis.

Dans les années 90, Divito était considéré comme un leader du clan Rizzuto et le plus important trafiquant de drogue de la mafia montréalaise. Il avait déjà admis avoir participé à des importations avec Raynald Desjardins, actuellement accusé du meurtre de l'aspirant parrain Salvatore Montagna, et les Hells Angels. L'homme, qui souffre de problèmes cardiaques, avait témoigné devant la Commission d'enquête sur le crime organisé (CECO) en 1976. Divito a déjà été responsable ou copropriétaire de trois commerces de restauration à Montréal, dont un buffet dans l'arrondissement de Saint-Léonard.

- Avec la collaboration de Julian Sher, du Toronto Star

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer