SharQc: le délateur le mieux payé du pays ne témoignera pas

REPENTIGNY--Opération SharQc. La Sureté du Québec effectue des... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

REPENTIGNY--Opération SharQc. La Sureté du Québec effectue des perquisitions relativement à l’Opération SharQc qui avait eu lieu en avril dernier. (pour Général) 18-06-2009 photo © Patrick Sanfaçon/La Presse

PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Délateur le mieux payé de l'histoire du Canada avec un contrat de 2,9 millions de dollars, Sylvain Boulanger, qui devait faire tomber les Hells Angels du Québec, ne témoignera jamais dans ce qui reste des miettes de l'opération SharQc, a appris La Presse.

Cette décision, qui aurait été prise il y a quelques semaines par la poursuite, pourrait déboucher sur l'abandon de tous les chefs déposés contre six des huit motards toujours en cavale depuis sept ans et pour lesquels il y aurait actuellement des discussions entre les parties, nous ont confié des sources.

Toujours selon nos informations, c'est aussi cette décision de mettre au rancart le témoin-vedette de SharQc qui aurait fait en sorte qu'un des deux Hells Angels qui devaient avoir leur procès en anglais l'an prochain, John Coates, a bénéficié d'un arrêt des poursuites (nolle prosequi) définitif et que son coaccusé, Robert Bonomo, a vu sept des chefs portés contre lui retirés le 24 mai dernier.

«Le Directeur des poursuites criminelles et pénales ne fait aucun commentaire de façon générale à l'égard des dossiers en cours devant le tribunal», a réagi le porte-parole du DPCP, Me Jean-Pascal Boucher aux informations de La Presse.

Mais des sources affirment qu'à la suite de la fin en queue de poisson du procès des cinq Hells Angels de Sherbrooke, en octobre dernier, la poursuite veut «Fermer le dossier SharQc, le mettre aux oubliettes et ne plus jamais en parler».

Robert Bonomo... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Robert Bonomo

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Fredette à la rescousse

On ignore pourquoi la poursuite aurait décidé de ne pas faire témoigner l'ancien membre de la section de Sherbrooke par qui l'opération SharQc est arrivée.

Rappelons toutefois qu'en mettant fin de façon abrupte au procès de cinq membres en règle des Hells Angels pour un «grave abus de procédure» de la part de la poursuite qui a soudainement divulgué une partie de la preuve demandée depuis cinq ans par la défense, le juge James L. Brunton, de la Cour supérieure, avait indiqué que cette preuve retardataire pouvait miner la crédibilité de Boulanger.

En revanche, la poursuite aurait toujours l'intention de faire témoigner son deuxième délateur, Dayle Fredette, dans les dossiers de Bonomo et de deux des motards toujours en cavale. Le témoignage de Fredette serait particulièrement solide en ce qui a trait au meurtre de Dany Beaudin, tué par erreur dans la cour d'un centre de désintoxication de Saint-Frédéric de Beauce en avril 2000. Nos sources n'excluent pas toutefois qu'une entente soit conclue et que le procès de Bonomo n'ait pas lieu non plus.

John Coates... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

John Coates

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

En cour d'appel

Le retrait du témoignage de Boulanger aurait également des retombées favorables aux Hells Angels sur un autre front, celui de la Cour d'appel.

Rappelons que 35 d'entre eux, qui ont plaidé coupable à un chef de complot et qui ont été condamnés entre 2013 et 2015, ont déposé, après la fin abrupte du procès de Sherbrooke, une requête pour revenir sur leur reconnaissance de culpabilité.

Sur ce front aussi, des négociations ont été entreprises entre la poursuite et la défense qui pourraient mener à des réductions de peine, et donc à la libération sur-le-champ d'un nombre indéterminé de Hells Angels.

La fin de semaine dernière, Le Journal de Montréal a avancé le chiffre d'au moins 18 motards qui seraient libérés cette semaine. Ce chiffre serait réaliste, mais les séances de facilitation, qui sont frappées d'une entente de confidentialité entre les parties, ne débuteront que la semaine prochaine.

***

DES HELLS AVANTAGÉS 

  • John Coates : A bénéficié d'un arrêt des poursuites le 24 mai.
  • Robert Bonomo : Fait maintenant face à deux chefs de complot et de meurtre au lieu de neuf.
  • Michel Bergeron : En cavale depuis avril 2009. Pourrait bénéficier d'un arrêt des poursuites.
  • Gaétan Brisebois : En cavale depuis avril 2009. Pourrait bénéficier d'un arrêt des poursuites.
  • Antonio Costella : En cavale depuis avril 2009. Pourrait bénéficier d'un arrêt des poursuites.
  • Marc Bordage : En cavale depuis avril 2009. Pourrait bénéficier d'un arrêt des poursuites.
  • Marcellin Morin : En cavale depuis avril 2009. Pourrait bénéficier d'un arrêt des poursuites.
  • Luc Émond : En cavale depuis avril 2009. Pourrait bénéficier d'un arrêt des poursuites.
  • Les deux autres Hells Angels en cavale sont Guy Rodrigue et Claude Gauthier.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer