Clemenza: Liborio Cuntrera accusé

Liborio Cuntrera a été accusé de trafic et... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Liborio Cuntrera a été accusé de trafic et de complot pour trafic de cocaïne et libéré en attendant la suite des procédures, moyennant un dépôt de 10 000$ et l'imposition des conditions usuelles, notamment de ne pas communiquer avec son coaccusé, Marco Pizzi (notre photo), qui est demeuré détenu.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Les deux derniers individus qui avaient échappé à la Gendarmerie Royale du Canada la semaine dernière, jour de la frappe anti-mafia Clemenza, parce qu'ils se trouvaient à l'extérieur du pays, ont comparu hier au Palais de justice de Montréal.

Liborio Cuntrera... (PHOTO COURTOISIE) - image 1.0

Agrandir

Liborio Cuntrera

PHOTO COURTOISIE

Liborio Cuntrera, 47 ans, qui était en Italie au moment de l'opération policière, est revenu à Montréal dimanche et s'est aussitôt livré aux enquêteurs. Il a été accusé de trafic et de complot pour trafic de cocaïne et libéré en attendant la suite des procédures, moyennant un dépôt de 10 000$ et l'imposition des conditions usuelles, notamment de ne pas communiquer avec son coaccusé, Marco Pizzi, qui est demeuré détenu.

Liborio Cuntrera, alias Poncho, est le fils du lieutenant sicilien Agostino Cuntrera assassiné à Montréal lors de la tentative de putsch contre le clan Rizzuto à l'été 2010. Décrit comme un individu très discret, Liborio Cuntrera serait assis à la table de direction de la mafia montréalaise mise en place après la mort naturelle du parrain Vito Rizzuto en décembre 2013, selon la police.

Riccardo Preteroti... (PHOTO COURTOISIE) - image 2.0

Agrandir

Riccardo Preteroti

PHOTO COURTOISIE

L'autre suspect en voyage au Mexique le jour de la frappe, Riccardo Preteroti, 48 ans, est revenu au pays hier matin et a été accusé quelques heures plus tard d'importation, de complot et de trafic de cocaïne au Palais de justice de Montréal.

La Poursuite s'est objectée à sa remise en liberté et Preteroti ira rejoindre sept coaccusés qui subiront leur enquête sur remise en liberté à compter de la semaine prochaine au Centre de services judiciaires Gouin. Ces sept coaccusés, qui font face sensiblement aux mêmes chefs que Preteroti, sont Marco Pizzi, 46 ans, Erasmo Crivello, 36 ans, Frank Iaconetti, 47 ans, Franco Albanese, 49 ans, Antonio Ciavaglia, 56 ans, Hansley Lee Joseph, 36 ans et Carmelo Marsala, 37 ans.

Rappelons que la GRC soupçonne les suspects d'avoir importé 1,4 tonnes de cocaïne au pays durant l'enquête qui s'est essentiellement déroulée en 2011.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer