Table rase: la police militaire a ouvert une enquête

La police militaire peut faire enquête sur des... (IMAGE TIRÉE DE FACEBOOK)

Agrandir

La police militaire peut faire enquête sur des infractions possibles au Code criminel, ou encore au code d'éthique des Forces armées canadiennes.

IMAGE TIRÉE DE FACEBOOK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La police militaire a ouvert une enquête sur la communauté web Table rase, qui diffuse des thèses nazies et antisémites, a confirmé le porte-parole de l'organisation.

La Presse révélait ce matin que plusieurs militaires et ex-militaires québécois se trouvaient au coeur du groupe.

«On enquête sur le sujet», a indiqué le major Jean-Marc Mercier. «Une enquête a bel et bien été lancée suite à une plainte d'un tiers parti.»

C'est une unité «locale» de la police militaire «au Québec» qui mène enquête, toujours selon le major Mercier. 

La police militaire peut faire enquête sur des infractions possibles au Code criminel, ou encore au code d'éthique des Forces armées canadiennes. Mais «c'est trop tôt pour dire» lesquelles de ces deux règles sont en cause dans le cas actuel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer