Coupable d'avoir identifié sur Facebook la victime d'une agression sexuelle

Une victime d'agression sexuelle de Halifax dont l'identité avait été dévoilée... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
HALIFAX

Une victime d'agression sexuelle de Halifax dont l'identité avait été dévoilée sur Facebook espère que cela ne découragera pas d'autres victimes de porter plainte.

Lors d'une audience en Cour provinciale, mardi, la Couronne a lu une déclaration de la victime à David Winslow Sparks, qui a plaidé coupable en janvier d'avoir violé l'ordonnance de non-publication qui protégeait l'identité de la femme.

La Couronne a aussi lu un énoncé conjoint des faits qui explique que M. Sparks a publié le nom de la victime sur un groupe Facebook de soutien à Lyle Howe, l'agresseur reconnu coupable l'an dernier.

La juge Alanna Murphy a affirmé n'avoir jamais vu un tel cas durant sa carrière et dans toutes ses recherches.

La Couronne demande une peine d'emprisonnement avec sursis de deux mois - soit un mois de détention à domicile et un mois de couvre-feu - et une période de probation.

La défense, elle, recommande une période de probation et des travaux communautaires.

La peine sera connue le 30 mars.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer