Toronto pourrait permettre les messages textes au 911

Toronto pourrait devenir la première ville au Canada à permettre à tous les... (Archives AFP, Kimihiro Hoshino)

Agrandir

Archives AFP, Kimihiro Hoshino

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Toronto pourrait devenir la première ville au Canada à permettre à tous les résidants d'envoyer des messages textes aux téléphoniste du 911 plutôt que de faire des appels.

Un vote au conseil municipal cette semaine pourrait ouvrir la voie à la mise en vigueur du service.

Le conseiller Norm Kelly appelle la Ville à demander au Conseil des services de police de Toronto d'envisager l'adoption des messages textes d'urgence.

Plusieurs régions du Canada, incluant Toronto et 500 autres localités ontariennes, offrent le service de messagerie texte 911 aux gens ayant des troubles de l'audition ou de l'élocution.

Le service pour les gens ayant des besoins particuliers existe au Manitoba, au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse, dans la plupart des régions du Québec et dans des secteurs de l'Alberta et de la Colombie-Britannique.

Toutefois, les messages textes d'urgence pour les gens sans troubles de l'audition ou de l'élocution ne sont offerts dans aucune région du pays.

En janvier, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a amorcé un processus de consultation afin de créer un cadre réglementaire pour les «services 911 de prochaine génération». Le CRTC a affirmé que le programme pourrait inclure un élargissement des services de messageries textes 911 pour tous les Canadiens.

M. Kelly a fait valoir que l'appel 911 serait encore le moyen privilégié de communication, mais qu'il pourrait y avoir des circonstances où le fait de parler pourrait compromettre la sécurité d'une personne et que celle-ci pourrait vouloir transmettre davantage d'éléments d'information, tels qu'une photo ou une vidéo.

Lors de la tuerie le 12 juin dans une boîte de nuit gaie d'Orlando, en Floride, plusieurs employés, de crainte d'attirer l'attention du tireur en parlant à des opérateurs du 911, ont envoyé des messages textes à des amis et des parents pour leur demander d'appeler pour de l'aide.

Aux États-Unis, un peu plus de 650 des 6000 centres d'appel d'urgence acceptent les messages textes 911.

Depuis 2014, l'agence fédérale des communications aux États-Unis (FCC) exige de tous les fournisseurs de services sans-fil qu'ils rendent disponibles les messageries textes 911 à tous les centres d'appel d'urgence qui en font la demande.

La motion de M. Kelly sera présentée au cours d'une séance qui débute mardi, et qui se poursuivra mercredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer