L'ex-maire de Montréal-Nord sera accusé d'agression sexuelle

Gilles Deguire... (PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Gilles Deguire

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'ex-maire de Montréal-Nord Gilles Deguire sera accusé d'agression sexuelle et d'attouchement sexuel sur un enfant de moins de 16 ans, en vertu d'un mandat d'arrestation visé qui vient d'être rendu public lundi après-midi.

Les faits reprochés ont eu lieu entre le 1er décembre 2013 et le 23 octobre 2015 à Montréal et ailleurs au Québec.

Pour l'instant, la date de sa comparution n'a pas encore été annoncée.

Visé par une enquête criminelle, Gilles Deguire a démissionné le 6 janvier dernier de ses fonctions de maire. Policier durant 30 ans, il était élu à ce poste depuis 2009.

La semaine dernière, le maire de Montréal Denis Coderre a indiqué en point de presse que la lettre de démission de M. Deguire a fait partie des éléments étudiés par la police dans le cadre de son enquête.

Dans sa lettre de démission qu'il a remise à la Ville de Montréal, Gilles Deguire aurait par ailleurs effectué une « forme de mea-culpa » et aurait exprimé des regrets sans toutefois révéler les faits qui lui sont reprochés, a rapporté TVA la semaine dernière. Selon ce que nous avons pu confirmer par la suite, il ne s'agit pas d'une «simple lettre de démission».

Les règles prévoient que la lettre doit être rendue publique lors du prochain conseil municipal, qui aura lieu le 25 janvier prochain. La Ville de Montréal a refusé de nous fournir une copie de la lettre hier, nous référant plutôt à la loi sur l'accès à l'information.

C'est la conseillère municipale Chantal Rossi qui assurera l'intérim à la mairie de Montréal-Nord d'ici le déclenchement d'une élection partielle pour élire un successeur au maire Deguire. Les élections partielles doivent être déclenchées dans les 60 jours suivant une démission.

Avant de se présenter comme maire, Gilles Deguire a été attaché politique au bureau de l'ancienne ministre Line Beauchamp. Après avoir quitté le parti de l'ex-maire Gérald Tremblay, Union Montréal, il avait grossi les rangs de l'Équipe Coderre aux dernières élections municipales.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer