Perquisition de l'UPAC chez un entrepreneur en peinture et décoration

Il ne s'agit pas d'une perquisition dans les... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Il ne s'agit pas d'une perquisition dans les locaux du ministère, mais bien d'une rencontre avec un employé.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Unité permanente anticorruption (UPAC) perquisitionne ce matin une entreprise de construction qui bénéficie de contrats publics sans détenir une licence.

Une dizaine d'enquêteurs de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ), de l'équipe intégrée à l'UPAC, fouillent présentement les locaux de Décoration pinceau, dans le nord de Montréal. Ils recherchent des preuves dans le cadre de leur enquête sur un stratagème impliquant des entreprises sans licence.

«Au Québec, la licence de la RBQ est essentielle pour travailler dans l'industrie de la construction», rappelle la porte-parole de l'UPAC, Anne-Frédérick Laurence.

Il semble que Décoration pinceau agisse comme sous-traitant auprès d'entreprises ayant décroché des contrats publics. Comme l'indique sa bannière, Décoration pinceau est un entrepreneur en peinture et en décoration. Elle appartient à la famille Fernandez.

Selon ce qu'indique le site internet de la RBQ, le travail sans licence est passible d'amendes salées, variant de 31 000 $ à 158 000$.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer