Allégations de corruption chez Bombardier

Le géant de l'aéronautique québécois Bombardier fait l'objet d'allégations de... (Photo Mathieu Waddell, archives La Presse)

Agrandir

Photo Mathieu Waddell, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le géant de l'aéronautique québécois Bombardier fait l'objet d'allégations de corruption en Corée du Sud. L'entreprise aurait offert des cadeaux et des voyages à des fonctionnaires et des élus afin d'obtenir un contrat pour la construction d'un train dans la ville de Yongin, selon ce qu'a appris Radio-Canada.

Un rapport des autorités policières sud-coréennes avance que Bombardier a tenté de corrompre des responsables du projet de train pour qu'ils recommandent ensuite la technologie offerte par l'entreprise. 

L'Unité spéciale d'enquête du pays avance que Bombardier a payé des voyages au Canada à 37 personnes, dont dix-huit d'entre elles étaient membres du conseil municipal de la Ville. 

Le consortium mené par la société montréalaise a remporté le contrat, qui pourrait couter plus de 3,5 milliards aux contribuables du pays asiatique. L'entreprise  n'a pas été accusée puisque les délais de poursuite étaient expirés.

Il nous a été impossible de joindre Bombardier en fin de soirée. Un responsable de l'entreprise a toutefois indiqué à l'équipe d'Enquête que les voyages payés servaient à convaincre les responsables coréens d'utiliser leur technologie. Il mentionne que la compagnie n'a jamais payé de pots-de-vin ni fait de paiements illicites.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer