Exclusif

Douze firmes lorgnent le groupe Accurso

L'empire de Tony Accurso comprend plusieurs filiales comme... (Photo Ivanoh Demers, archives La Presse)

Agrandir

L'empire de Tony Accurso comprend plusieurs filiales comme Simard-Beaudry Construction et Constructions Louisbourg. Sur cette photo, des locaux appartenant à M. Accurso situés en bordure de l'autoroute 15, à Laval.

Photo Ivanoh Demers, archives La Presse

Partager

La mise en vente du groupe Accurso suscite l'intérêt de 12 organisations, mais ces firmes sont toutes contrôlées par des intérêts étrangers.

C'est ce qu'a révélé à La Presse Tony Accurso, le patron de l'entreprise de construction, lors d'un court entretien téléphonique. Selon l'homme d'affaires, 12 personnes ont signé des ententes de confidentialité pour procéder à un premier examen des titres et des documents financiers de l'entreprise. «Ça avance bien», indique M. Accurso.

Une autre organisation contrôlée par des intérêts québécois est en train de se former. «Et c'est eux autres que je vais favoriser», assure-t-il.

Secoué par les démarches des autorités à son endroit, Antonio Accurso a mis son entreprise en vente le 16 octobre dernier. Il avait alors déclaré à La Presse vouloir céder les rênes à des Québécois. «Je vais tout faire pour que ça reste au Québec», avait-il dit.

Le groupe Accurso, qui compte 3500 employés, est la plus importante firme de construction au Québec. Elle serait deux fois plus importante que son plus proche concurrent en termes d'heures travaillées par les ouvriers. Son chiffre d'affaires dépasse le milliard de dollars, selon Tony Accurso. Les trois quarts du volume d'affaires sont réalisés au Québec, tandis que le reste est fait dans la plupart des autres provinces canadiennes.

Multitude d'entreprises

Le groupe Accurso est formé d'une multitude d'entreprises. La principale est une société en commandite baptisée Louisbourg SBC. Elle chapeaute des divisions comme Simard-Beaudry, Constructions Louisbourg, Construction Marton et Banister Pipelines. L'organisation gère également des carrières à Laval et à Lachute, ce qui lui permet d'avoir des coûts très concurrentiels.

Mercredi, le tribunal a rendu publics les mandats qui ont mené aux perquisitions de Revenu Québec, au début du mois d'octobre. Selon le résumé de l'enquête, Tony Accurso aurait inscrit frauduleusement ses dépenses personnelles dans les livres de ses entreprises, économisant ainsi des millions de dollars en impôts et taxes de vente.

1,1 million à payer

Revenu Québec a identifié 179 fournisseurs de fausses factures, soit 158 de plus que l'agence fédérale lors de sa propre enquête. Rappelons que l'Agence du revenu du Canada (ARC) avait découvert une fraude de 4,1 millions de dollars et imposé une amende du même montant à Constructions Louisbourg et Simard-Beaudry, en décembre 2010.

Dans le résumé de l'enquête de Revenu Québec, il est indiqué que Tony Accurso devait acquitter cette amende de

4,1 millions au cours des six mois suivant la condamnation, soit avant juin 2010.

Or, en date du 14 septembre 2012, une somme de 1,1 million était toujours à payer, selon le document de Revenu Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer