Trudeau à Obama: les frappes contre l'EI cesseront

Justin Trudeau a informé Barack Obama que les... (PHOTO ADRIAN WYLD, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Justin Trudeau a informé Barack Obama que les frappes canadiennes contre le groupe État Islamique cesseront.

PHOTO ADRIAN WYLD, LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Élections fédérales
Élections fédérales

Le 19 octobre 2015, un gouvernement libéral majoritaire dirigé par Justin Trudeau a été élu. »

(OTTAWA) L'ère Trudeau commence sur les chapeaux de roues: le premier ministre désigné Justin Trudeau s'est entretenu avec le président des États-Unis Barack Obama mardi, 24 heures après sa retentissante victoire électorale, et compte annoncer la composition de son cabinet le 4 novembre.

L'ère Trudeau commence sur les chapeaux de roues: le premier ministre désigné Justin Trudeau s'est entretenu avec le président des États-Unis Barack Obama mardi, 24 heures après sa retentissante victoire électorale, et compte annoncer la composition de son cabinet le 4 novembre.

En conférence de presse, cet après-midi, M. Trudeau a aussi précisé avoir eu des entretiens avec le premier ministre de la Grande-Bretagne, David Cameron, le président français, François Hollande, ainsi que le premier ministre de l'Italie, Matteo Renzi et le président du Mexique, Enrique Peña Nieto.

Durant son entretien avec le président américain, M. Trudeau a dit avoir discuté d'un éventail de sujets, notamment la participation du Canada à la mission militaire en Irak et en Syrie. À cet égard, M. Trudeau a informé Barack Obama que les frappes canadiennes contre le groupe État Islamique cesseront.

Devant les journalistes, le nouveau premier ministre n'a pas indiqué s'il avait établi un échéancier précis pour le retour au pays des avions CF-18. Durant la campagne électorale, les libéraux ont promis de mettre fin à la mission militaire afin de concentrer les efforts des soldats canadiens à la formation des troupes locales et à la distribution de l'aide alimentaire aux réfugiés.

« Le Canada a toujours un rôle à jouer dans la lutte contre le groupe armé État islamique. Mais le président comprendra bien l'engagement que j'ai pris de mettre fin à cette mission de combat », a-t-il soutenu.

Parité au cabinet

Au sujet de son prochain cabinet, M. Trudeau a réitéré son intention de nommer un nombre égal de femmes et d'hommes. «Nous allons absolument respecter notre engagement de la parité homme femme. Nous avons fait élire des femmes extraordinaires à travers le Canada », a-t-il affirmé. Ce cabinet, a-t-il aussi pris soin de noter, accordera tout le poids qui revient au Québec d'autant plus que les Québécois, selon lui, ont manifesté un désir profond de jouer un rôle important dans la gestion des affaires de l'État à la suite des élections de lundi soir.

M. Trudeau a aussi dit avoir l'intention de rencontrer ses homologues des provinces afin d'établir le plan de match du Canada au sommet sur les changements climatiques qui doit avoir lieu à Paris en décembre. « Les années où le Canada un acteur peu enthousiaste dans le dossier des changements climatiques sont derrière nous », a-t-il dit.

Le nouveau premier ministre a exprimé le souhait de pouvoir participer au sommet du G20, qui aura lieu à la mi-novembre à Ankara, en Turquie, et au sommet de l'APEC, à Manille, aux Philippines. Mais il reste à voir s'il pourra arrimer ces nombreuses rencontres internationales à sa volonté de lancer la machine gouvernementale avec l'estampille libérale.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Les plus populaires sur Auto

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

image title
Fermer