Des foules record ont recours au vote par anticipation

En pourcentage, l'achalandage de la première journée de... (Photo Charles Laberge, collaboration spéciale)

Agrandir

En pourcentage, l'achalandage de la première journée de vote par anticipation de 2015 est 26 % plus élevé qu'en 2011, et 90 % plus élevé qu'en 2008.

Photo Charles Laberge, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Élections Canada continue d'enregistrer des foules record à ses bureaux ouverts pour le vote par anticipation: quelque 1 642 000 personnes se sont rendues aux urnes vendredi et samedi, une hausse de 34 % par rapport à la même période en 2011.

La première journée de vote par anticipation, vendredi, a attiré 850 000 électeurs à elle seule. Cela représente un taux de participation 90 % plus élevé que celui observé lors de la première journée du vote par anticipation de l'élection fédérale de 2008.

« C'est le chiffre le plus élevé qui n'a jamais été enregistré pour un vote par anticipation », s'est réjouie Francine Bastien, porte-parole d'Élections Canada.

En 2008, 448 000 personnes avaient voté lors de la première journée du vote par anticipation. Ce nombre est passé à 673 000 en 2011, puis à 850 000 cette année. En pourcentage, l'achalandage de la première journée de vote par anticipation de 2015 est 26 % plus élevé qu'en 2011, et 90 % plus élevé qu'en 2008.

« C'est signe que les gens tiennent à voter », croit Francine Bastien, qui a aussi souligné que les longues files d'attente ne semblent pas déranger les électeurs.  

Pendant les trois jours d'élections par anticipation de 2011, 2,1 millions de personnes se sont rendues aux urnes.

Le bilan de la participation aux trois journées de vote par anticipation pour l'élection en cours sera dévoilé mercredi.

Vote voilé, mais dans le calme

Par ailleurs, l'instigatrice de la page Facebook « Le 19 octobre, je vote voilée » s'est félicitée samedi d'avoir lancé un mouvement pacifique et respectueux. Comme Élections Canada, Catherine Leclerc a constaté que l'exercice du vote par diverses personnes masquées ou camouflées par des morceaux de tissu s'est jusqu'ici déroulé sans heurts.

« Ce que je trouve plaisant, c'est de voir que depuis hier [vendredi], tout se déroule dans le calme », s'est réjouie la Longueilloise, dont la page Facebook a reçu l'assentiment de près de 10 000 personnes. « C'est fait sous le couvert de l'humour, dans le respect et le calme. Ça me rassure pour le 19 [octobre]. »

À Élections Canada, Francine Bastien a confirmé n'avoir été informée d'aucun incident.

La loi électorale prévoit qu'un électeur qui refuse de dévoiler son visage doive signer une déclaration solennelle, puis exhiber ses cartes d'identité. 

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Les plus populaires sur Auto

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

image title
Fermer