L'inconnu a échappé à la scie de Magnotta

Luka Rocco Magnotta accompagné d'un homme non identifié.... (PHOTO PRÉSENTÉE À LA COUR)

Agrandir

Luka Rocco Magnotta accompagné d'un homme non identifié.

PHOTO PRÉSENTÉE À LA COUR

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Procès Magnotta

Actualité

Procès Magnotta

Luka Rocco Magnotta, âgé 29 ans, a été l'objet d'une chasse à l'homme sans précédent dans l'histoire du SPVM. Il fait face à cinq chefs d'accusation graves, notamment de meurtre prémédité, relativement à l'assassinat et le démembrement de Jun Lin, un étudiant chinois. »

L'homme qui a passé la nuit avec Luka Rocco Magnotta, le 19 mai 2012, peut s'estimer chanceux. Dans une séquence vidéo présentée au jury ce matin, on le voit attaché et endormi sur le lit de Magnotta, alors que ce dernier s'approche de sa tête avec une scie électrique.

Magnotta repose finalement la scie et demande à l'inconnu : «tu es ok?»

Ces images saisissantes ne faisaient pas partie de la vidéo One lunatic one ice pik, qui a circulé sur Internet peu après le meurtre de Lin Jun, en mai 2012. Ces séquences ont été extraites de la caméra Sony, trouvée dans les sacs à ordures près de Magnotta, le 29 mai 2012. Ces sacs contenaient les membres de lin Jun, différents outils et vêtements ensanglantés et de nombreux autres objets. Il y avait aussi un petit chien noir et blanc mort.

Ce petit chien apparaît vivant dans la vidéo que Magnotta a tournée, probablement la nuit du 25 mai 2012. C'est une vidéo du démembrement et des atrocités qu'il a fait subir au cadavre de Lin Jun, après l'avoir tué. Les séquences ont été montrées au jury ce matin. Il n'y avait pas de musique comme dans One Lunatic One Ice Pik, seulement un lourd silence entrecoupé des sons véritables de ce qui se passait. Des scènes terribles de nécrophilie, incluant l'agression sexuelle et l'évocation du cannibalisme. 

Magnotta était vêtu d'un kangourou et il se cachait le visage sous le capuchon, pendant sa sinistre besogne. Mais on voyait les longues mèches brunes de sa perruque dépasser. Et à un certain moment, son visage est devenu très visible, quand il s'est étendu sur le lit avec un bras de sa victime.

En ce qui concerne l'inconnu qui a passé la nuit avec Magnotta le 19 mai 2012, il n'a jamais été identifié. Les caméras de surveillance de l'immeuble montrent qu'il est entré avec Magnotta le 18 au soir, et qu'il est ressorti complètement groggy le lendemain.

Le procès se poursuit, avec la suite du témoignage de Panagiotis Sarganis, policier du SPVM qui a extrait les images de la caméra. 

Ce matin, le juge Guy Cournoyer a signalé au jury que le procureur de la Couronne Louis Bouthillier allait sans doute finir de présenter sa preuve mardi. Ce sera ensuite au tour de la défense de présenter sa preuve. On sait que Magnotta admet avoir commis les actes qu'on lui reproche. Il présentera une défense de troubles mentaux.

Ce matin, M. Magnotta est resté penché dans le box des accusés et n'a pas regardé les photos et vidéos montrés au jury.

Live Blog Procès de Luka Rocco Magnotta
Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer