Taux de réponse record au recensement

« Nous remercions les Canadiens de nous avoir permis... (PHOTO SEAN KILPATRICK, ARCHIVES PC)

Agrandir

« Nous remercions les Canadiens de nous avoir permis de produire le meilleur recensement depuis 1666 », a dit Wayne R. Smith, statisticien en chef.

PHOTO SEAN KILPATRICK, ARCHIVES PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le recensement canadien de 2016, qui marquait le retour du formulaire long, a connu un taux de réponse record. À 98,4 %, il s'agit du taux le plus élevé depuis le tout premier réalisé il y a 350 ans.

Emballée par l'engouement connu en 2016, Statistique Canada n'a pas hésité à qualifier l'exercice du « meilleur recensement de son histoire ». « Nous remercions les Canadiens de nous avoir permis de produire le meilleur recensement depuis 1666 », a dit Wayne R. Smith, statisticien en chef.

Le tout premier recensement réalisé sur l'actuel territoire du Canada remonte à l'époque de la Nouvelle-France. À l'hiver de 1666, l'intendant Jean Talon avait recensé 3215 habitants d'ascendance européenne dans la colonie, qui ne comptait que trois établissements, soit Québec, Trois-Rivières et Montréal.

Réalisé 350 ans plus tard, le recensement 2016 a été marqué par le retour du formulaire long obligatoire, que le précédent gouvernement conservateur avait aboli lors l'exercice de 2011. Le taux de réponse pour ce seul volet est de 97,8 %. L'Enquête nationale sur les ménages (ENM), qui avait remplacé le formulaire long, avait obtenu un taux de réponse de seulement 68,9 %.

« Les Canadiens ont aussi prouvé que le fait de rétablir le questionnaire détaillé du recensement avait été une décision judicieuse », s'est réjoui Navdeep Bains, ministre canadien de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique.

L'engouement pour le recensement avait d'ailleurs pris de court Statistique Canada ce printemps, littéralement pris d'assaut: son site internet avait flanché sous le nombre de répondants.

Plusieurs avaient soulevé des questions sur la fiabilité des données de l'ENM en raison du plus faible taux de réponse. Plus que satisfaite du taux de réponse au formulaire détaillé de 2016, Statistique Canada a précisé que ces données permettront d'offrir « des renseignements de grande qualité pour pratiquement toutes les collectivités du Canada ».

La forte pénétration d'Internet pourrait avoir grandement contribué à ces hauts taux de réponse. Plus des deux tiers (68,3 %) des réponses ont en effet été fournies en ligne, ce qui représente un « record mondial », selon Statistique Canada.

Devant l'engouement, l'organisation fédérale dit travailler à accélérer la diffusion des résultats du recensement. Les premiers résultats provisoires, sur la population canadienne et les logements, sont attendus le 8 février 2017.

Une consultation sera entreprise l'année prochaine en vue du prochain recensement de 2021.

Taux de réponse

AnnéeRecensementFormulaire long
201698,4 %97,8 %
2011*97,1 %68,9 %
200696,5 %93,5 %
*Le formulaire long obligatoire a été remplacé en 2011 par l'Enquête nationale sur les ménages, dont la réponse était facultative
Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer