Chaleur jusqu'à mercredi au Québec

Environnement Canada a émis un bulletin météorologique «spécial» de grande... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne

Environnement Canada a émis un bulletin météorologique «spécial» de grande chaleur pour le sud-ouest du Québec.

Le mercure devrait dépasser les 30 degrés Celsius le jour, au moins jusqu'à mercredi, et osciller autour des 20 degrés la nuit.

Bien que l'humidex ne sera pas élevé, les températures élevées pourraient causer des ennuis à certaines personnes vulnérables, dont les enfants en bas âge et les personnes âgées, surtout dans les zones urbaines.

Environnement Canada ne parle pas de «chaleur accablante», mais incite la population à consulter les prévisions mises à jour régulièrement sur son site.

La CSST s'en mêle

Par ailleurs, les températures élevées des prochains jours, voire même des prochaines semaines, incitent la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) à rappeler aux employeurs et aux travailleurs qu'il est essentiel de prendre les mesures de prévention pour éviter les «coups de chaleur».La CSST souligne que ces coups de chaleur provoquent des malaises importants et peuvent même être mortels.

Certains secteurs d'activité sont plus à risque, dont la foresterie, l'agriculture, la construction, l'aménagement paysager et les scieries.

La CSST estime que le danger est plus grand lors des premiers jours de grandes chaleurs, alors que le corps n'est pas encore acclimaté à ces températures.

Entre 2010 et 2014, au Québec, en moyenne 22 travailleurs par année ont été victimes d'un malaise grave résultant du travail à la chaleur.

Les symptômes des coups de chaleur sont des étourdissements, des vertiges, et une grande fatigue. Une personne qui en souffre peut tenir des propos incohérents, perdre l'équilibre, ou encore s'évanouir.

Afin de prévenir de tels incidents, la CSST presse employeurs et travailleurs de prendre les mesures préventives qui s'imposent. D'abord, l'employeur doit organiser le travail en attribuant des tâches plus légères à effectuer en rotation. Ultimement, certaines tâches très lourdes doivent être reportées à d'autres moments. L'employeur doit aussi prévoir des pauses plus longues et plus fréquentes dans des endroits de repos climatisés ou à l'ombre, et fournir aux travailleurs de l'eau fraîche en quantité suffisante. L'employeur doit informer tous les travailleurs et les superviseurs sur les risques liés aux coups de chaleur et les moyens de les prévenir. De leur côté, les travailleurs doivent respecter les mesures mises en place, boire au minimum un verre d'eau toutes les 20 minutes et porter des vêtements légers et de couleurs claires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer