Falaises, cascades, forêts et plages, la Great Ocean Road, dans le sud-est de l’Australie, promet une multitude de paysages. C’est la diversité qui a fait la popularité de cette côte incontournable, le plus souvent visitée en quatre jours. Une popularité qui s’explique aussi grâce à son étape finale : les Douze Apôtres.

Manon Louvet
Collaboration spéciale

Les impressionnants Douze Apôtres

Situés à quatre heures de route de Melbourne et à 173 km de Torquay, point de départ de la Great Ocean Road, les Douze Apôtres sont l’étape ultime de ce voyage. Sur les différentes plateformes accessibles à partir des stationnements tout au long de la route, il est facile d’observer ces formations rocheuses vieilles de plus de 10 millions d’années. C’est à l’érosion et à la magie de la nature que nous devons ces tours de calcaire d’environ 50 mètres de hauteur. La meilleure façon de les observer sera de s’y rendre au coucher, mais également au lever du soleil. Une nuit dans un des nombreux motels et auberges situés aux alentours sera parfaite pour rendre plus facile le réveil à 4 h. À noter : une fois face à ces tours, ne soyez pas étonné si vous n’en comptez que huit ; les autres se sont effondrées depuis la découverte du site.

Torquay : emblème du surf

PHOTO GETTY IMAGES

Torquay

Torquay est le point de départ de la Great Ocean Road, mais avant tout, Torquay est mondialement connu pour ses nombreuses compétitions de surf. Cette réputation, la ville la doit notamment à la plage de Bells Beach, considérée comme le paradis des surfeurs. Chaque année, la ligue mondiale du surf y organise la célèbre compétition du World Championship Tour : la « Rip Curl Pro ». De nombreuses marques emblématiques du surf ont aussi vu le jour dans la région, comme Rip Curl ou encore Quiksilver. Ce ne serait pas étonnant qu’une compétition soit en cours lors de votre passage en week-end. Amoureux du surf ou non, vous aurez certainement du mal à repartir une fois que bières et pizza vous auront été offertes par les supporteurs et familles des surfeurs.

Erskine Falls : la plus haute cascade de Victoria

PHOTO GETTY IMAGES

Erskine Falls

Après deux ou trois arrêts sur la belle plage de Point Addis et dans les charmants villages d’Anglesea et de Lorne, la prochaine étape pour entamer cette deuxième journée sur la Great Ocean Road sera de marcher jusqu’à la cascade Erskine Falls. Ne prenez pas peur en voyant les 240 marches que vous devrez descendre (et surtout remonter par la suite) pour atteindre les pieds de cette cascade. Isolée au cœur de la flore australienne, cette chute d’eau de près de 30 mètres de hauteur vaut amplement le détour. C’est une grande sensation de sérénité qui vous envahira lorsque vous marcherez sur les rochers au milieu de la rivière.

Perroquets et koalas à Kennett River

PHOTO GETTY IMAGES

Koalas à Kennett River

Après avoir découvert la flore australienne, il est temps de passer à la faune. Pour ça, un arrêt à Kennett River sera indispensable. Si vous rêvez de vous balader avec plus de trois perroquets sur vous et de voir des koalas, vous serez au bon endroit ! Pour ça, il faudra vous rendre dans le stationnement du Kafe Koala (où vous pourrez d’ailleurs acheter des graines pour les perroquets) et emprunter la Grey River Road située juste en face. Après cela, laissez la nature opérer et attendez que ces jolis oiseaux colorés viennent picorer dans vos mains. Pour les koalas, rien de plus simple : levez la tête et ouvrez grands les yeux, ils dorment juste au-dessus de vous !

Le plus vieux phare d’Australie à Cap Otway

PHOTO GETTY IMAGES

Le phare de Cap Otway

Après avoir passé une nuit dans la charmante ville d’Apollo Bay où les motels ne manquent pas, c’est à Cap Otway qu’il faudra vous rendre. Ici, vous pourrez voir le plus ancien phare d’Australie, construit en 1848. Attention, l’accès à celui-ci est payant, mais un petit sentier gratuit qui part du stationnement vous permettra de longer la côte et d’observer le phare à partir de cette dernière. En revanche, si les phares ne vous fascinent pas, l’arrêt à Cap Otway reste facultatif.

Changement de décor à Gibson Steps

PHOTO GETTY IMAGES

Gibson Steps

Après cela, reprenez la route pour une petite heure et c’est une tout autre dimension qui s’offrira à vous. Après la flore et la verdure, place à la roche et aux falaises à Gibson Steps. À partir du stationnement, 86 marches vous permettront de rejoindre la plage adossée à une falaise de près de 70 mètres de hauteur. D’ici, vous pourrez observer deux des premières roches des Douze Apôtres. Il est fort probable que vous vous sentiez très petit et que vous restiez bouche bée face à la force de la nature. Ensuite, il ne vous restera plus qu’à continuer la route et observer le coucher du soleil face aux Douze Apôtres.

Fin du périple à Warrnambool

PHOTO GETTY IMAGES

Warrnambool

Si vous avez bien eu le courage de sortir du lit aux aurores pour apprécier le spectacle qu’offre le lever du soleil sur les Douze Apôtres, avant de faire marche arrière vers Melbourne, une dernière étape vous est conseillée : Warrnambool. À une heure des célèbres formations rocheuses et seulement 10 km après la Great Ocean Road, vous pourrez pique-niquer sur la plage tout en scrutant l’horizon avec l’espoir de voir des baleines.

Un héritage national

PHOTO GETTY IMAGES

La Great Ocean Road

Avant de vous lancer sur la route, il est bon de savoir que la Great Ocean Road (également nommée la B100 sur les cartes) est inscrite depuis 2011 sur la liste du patrimoine national australien. Construite entre 1919 et 1932 par des soldats revenus de la Première Guerre mondiale, elle a donné accès à la côte sud-ouest de l’État de Victoria. Auparavant, celle-ci n’était accessible que par la mer ou de rudes chemins sinueux. Aujourd’hui, avec ses 243 km de paysages tous plus impressionnants les uns que les autres, cette route attire plus de 8 millions de touristes et génère un revenu annuel de 1,5 milliard de dollars australiens.