Recherche Voyage
Source ID:; App Source:

Les Marquises: les escales

Les pics d'Ua Pou s'élèvent au-dessus d'une végétation... (Photo Andrée Lebel, La Presse)

Agrandir

Les pics d'Ua Pou s'élèvent au-dessus d'une végétation abondante.

Photo Andrée Lebel, La Presse

Andrée Lebel
La Presse

Les vallées où vivent les communautés sont souvent isolées les unes des autres. Pour les ravitailler, l'Aranui 3 doit faire deux ou trois escales différentes dans chaque île. Chaque fois, ce sont de nouvelles découvertes pour les passagers. Voici un aperçu des îles marquisiennes visitées.

Nuku Hiva: 3000 habitants

Taiohae, capitale administrative de l'archipel, s'étend autour d'une grande baie qui a contribué à l'essor de Nuku Hiva. Les passagers visitent le village avant de monter par groupes de quatre dans des jeeps pour aller admirer des vues spectaculaires sur les hauteurs de l'île. Un chemin de terre conduit jusqu'au site archéologique du village Hatiheu. Après la visite, tout le monde se rend au restaurant Chez Yvonne, le meilleur des Marquises. Le cochon, qui a cuit pendant plusieurs heures dans le four marquisien (sous terre), est accompagné de délicieuses spécialités locales: chèvre, poisson cru, arbre à pain, taro, etc.

Ua Pou: 2000 habitants

Avec ses pics noirs dont la pointe se perd souvent dans les nuages, l'île offre un paysage saisissant à ceux qui l'observent des ponts de l'Aranui 3. Et après une vingtaine de minutes de marche, le promontoire surmonté d'une croix offre une vue complète des environs. Des passagers explorent le village Hakahau tandis que d'autres s'attardent auprès des artisans rassemblés près du quai. Leurs tables regorgent de sculptures et de bijoux confectionnés avec des graines d'arbre. Le caillou fleuri qu'on trouve partout dans l'île est unique à Ua Pou. Les artisans le polissent pour en faire de beaux pilons.

Paul Gauguin repose dans le joli cimetière d'Atuona,... (Photo Andrée Lebel, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Paul Gauguin repose dans le joli cimetière d'Atuona, dans l'île Hiva Oa.

Photo Andrée Lebel, La Presse

Hiva Oa: 2000 habitants

Paul Gauguin et Jacques Brel attirent bien des touristes à Atuona. Les artistes reposent, à quelques mètres l'un de l'autre, dans le joli cimetière situé sur une colline. Un truck en bois ajoute beaucoup au pittoresque des déplacements entre les attraits de l'île. Le Centre culturel Paul Gauguin retrace le parcours du peintre avec des copies de ses peintures. Et la Maison du jouir, reconstruite à l'identique, donne une bonne idée de la vie du peintre de 1901 jusqu'à sa mort en 1903. Il a laissé aux Marquises le souvenir d'un fauteur de troubles. L'atmosphère de recueillement et les chansons qui défilent en boucle dans l'Espace Jacques Brel ne laissent personne indifférent. Autour de l'avion du chanteur mort en 1978, des photos illustrent les étapes de sa carrière.

Fatu Hiva: 600 habitants

On se sent comme des explorateurs dans cette île sauvage et verdoyante. Il faut marcher à travers les champs de la vallée d'Omoa pour rejoindre les artisanes de tapas. Les femmes tapent des écorces d'arbre sur une bûche pendant des heures avant d'y peindre des motifs marquisiens. Ces oeuvres d'art, issues d'un savoir-faire ancestral, sont l'une des principales sources de revenus de la communauté avec le monoï et le bois de santal.

Tahuata: 700 habitants

La plus petite île habitée des Marquises est dotée de la plus grande église. Construite par le Vatican pour souligner le 150e anniversaire de l'arrivée des missionnaires en 1838, elle a été décorée par les sculpteurs locaux. La chaire en bois de rose est époustouflante. Le bateau arrive tôt le dimanche matin pour permettre aux passagers d'assister à la messe célébrée en marquisien, avec musique et chansons. Fervents catholiques, les habitants sont endimanchés et la chevelure des femmes est parée de fleurs fraîches. Le premier établissement des Français aux Marquises a été construit à Tahuata en 1842. Les artisans de l'île sont spécialisés dans la sculpture d'os. Nulle part ailleurs ne trouve-t-on des motifs ciselés aussi finement.

Ua Huka: 620 habitants

On dit que les chevaux sauvages sont plus nombreux que les habitants dans cette île aux paysages arides. Le premier aéroport des Marquises y a été construit en 1967, mais rien ne vaut l'arrivée en bateau dans la baie de Vaipaee. Les habitants font monter les touristes dans leur jeep pour des visites enrichissantes. Des musiciens interprètent quelques classiques marquisiens pendant que les visiteurs déambulent dans le jardin des fruits et des fleurs. Et l'ancien maire se fait guide dans l'arboretum qu'il a patiemment créé au fil des ans.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Les Marquises d'île en île

    Autres îles

    Les Marquises d'île en île

    Isolé dans le Pacifique, à 1500 km au nord-est de Tahiti, l'archipel des Marquises compte une douzaine d'îles. Six d'entre elles sont habitées, mais... »

la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer