Les autorités russes envisagent d'interdire de fumer dans les lieux publics dans l'espoir de diviser par deux le nombre de fumeurs en Russie, où un paquet de cigarettes vaut environ 1,28$, a indiqué mardi le premier ministre Dmitri Medvedev.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Le gouvernement va examiner d'ici à fin octobre un projet de loi du ministère de la Santé qui prévoit d'interdire de fumer dans les lieux publics», a annoncé M. Medvedev dans une vidéo publiée sur son blogue.

Le chef du gouvernement a déploré que la Russie soit devenue le «pays le plus fumeur au monde», avec 44 millions de fumeurs, ce qui représente un tiers de la population totale du pays.

«Malheureusement, dans les années 1990, l'État n'a pas pris conscience des risques des investissements des compagnies de tabac étrangères dans l'économie russe», a-t-il regretté, précisant que quatre entreprises étrangères se partageaient désormais le marché.

Près de 400 000 Russes meurent chaque année à cause de la cigarette, s'est-il alarmé. «Chaque année, c'est l'équivalent d'une ville entière qui disparaît de la carte en raison du tabac», a-t-il souligné.

Le projet de loi, publié sur le site du gouvernement, prévoit aussi d'augmenter les taxes sur le tabac et d'instaurer un prix minimal sur le paquet de cigarettes, pour réduire entre 150 000 et 200 000 le nombre de décès dus à la consommation de nicotine.

En Russie, un paquet de cigarettes coûte environ 40 roubles (1,28$) et il est pour l'heure possible de fumer dans les restaurants et les bars, ce qui est interdit dans de nombreux pays de l'UE.