Quelque 720 millions de téléphones intelligents ont été vendus dans le monde en 2012, contre 886 millions de téléphones mobiles «classiques», indique lundi l'institut GfK qui mise pour 2013 sur un succès toujours plus grand des téléphones intelligents en raison de la baisse de leur prix.

AGENCE FRANCE-PRESSE

La vente des téléphones intelligents - aussi appelés smartphones - a ainsi crû de 56% au cours de l'année écoulée, contre 14% pour les mobiles dits «classiques».

Si le marché des téléphones intelligents se porte bien en Europe avec une augmentation des ventes de 34%, «il a littéralement bondi de 133% en Asie (la zone Chine, Hong-Kong et Taiwan)», contre 34% en Europe, précise GfK.

L'institut estime à 285 euros (386$ CAN) le prix de vente moyen actuel d'un téléphone intelligent.

Il indique que le marché mondial «est porté par les références vendues en Chine à moins de 100 euros (135$ CAN), et les références haut de gamme qui coûtent plus de 400 euros (540$ CAN)».

«En revanche, la part des appareils commercialisés entre 200 et 400 euros diminue puisqu'ils ne représentent plus que 20% des ventes», souligne-t-il.

Côté fonctions, si la taille de l'appareil (écran et épaisseur) et l'appareil photo intégré «continuent d'être des facteurs déterminants pour le choix», les consommateurs cherchent de plus en plus des appareils compatibles avec les nouvelles normes de réseau 4G et d'usages NFC (paiement sans contact)», détaille GfK.

Pour l'année 2013, l'institut spécialisé estime que le marché total - téléphones intelligents et classiques - «va croître à la même vitesse qu'en 2012», avec la poursuite «d'une très forte croissance des ventes de téléphones intelligents, qui va contrebalancer le déclin des mobiles classiques».

Les ventes de téléphones intelligents seront notamment dopées par la généralisation des téléphones intelligents à moins de 200 euros, «notamment en Chine et dans les marchés émergents», souligne GfK.