Les régulateurs de l'Union européenne ont imposé à Google une nouvelle amende de 1,49 milliard d'euros (2,25 milliards CAD) pour avoir abusé de son rôle dominant dans la publicité en ligne.

ASSOCIATED PRESS

C'est la troisième fois que la commission inflige une sanction antitrust à Google, à la suite d'amendes de plusieurs milliards de dollars résultant d'enquêtes distinctes sur deux autres activités du géant de la Silicon Valley.

La commissaire européenne en charge de la concurrence, Margrethe Vestager, a annoncé mercredi les résultats de l'enquête menée sur la branche publicitaire AdSense de Google lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

« La décision prise aujourd'hui concerne la manière dont Google a abusé de sa domination pour empêcher les sites web de recourir à des plateformes autres qu'AdSense », a déclaré Mme Vestager.

La commission a constaté que Google et sa société mère, Alphabet, avaient enfreint les règles antitrust de l'UE en imposant des clauses restrictives dans leurs contrats avec des sites web utilisant AdSense, empêchant ainsi les concurrents de Google de placer leurs publicités sur ces sites.

Google « a empêché ses concurrents d'avoir une chance d'innover et de rivaliser sur le marché selon leurs mérites », a affirmé Mme Vestager. « Les annonceurs et les propriétaires de sites web avaient moins de choix et étaient probablement confrontés à des prix plus élevés, qui étaient ensuite refilés aux consommateurs. »