Google a annoncé mardi qu'il allait mettre fin à l'interdiction des publicités liées aux cryptomonnaies, décidée en mars.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Ce changement de règle interviendra en octobre et concernera les États-Unis et le Japon, a annoncé le groupe dans son journal des modifications.

«Les annonceurs devront être certifiés auprès de Google, spécifiquement pour le pays dans lequel ils diffuseront leurs annonces», a indiqué la compagnie, précisant que la demande de certification pourrait être effectuée à partir de l'entrée en vigueur des nouvelles règles.

L'annonce mentionne seulement les produits financiers, sous-entendant que les publicités relatives à des levées de fonds en cryptomonnaies (ICO) resteront interdites.

Google revient ainsi en partie sur une interdiction annoncée mi-mars et qui avait été suivie par les réseaux Facebook et Twitter.

Cette fois-ci, c'est Google qui marche sur les traces de Facebook, le réseau social de Mark Zuckerberg ayant annoncé fin juin le rétablissement de l'autorisation des publicités liées aux cryptomonnaies.

Les monnaies virtuelles, dont la première et plus célèbre est le bitcoin, ont beaucoup fait parler d'elles en 2017 alors que leurs valeurs ont explosé. Le cours du bitcoin était ainsi passé d'environ 1000 dollars à plus de 19 500 dollars en douze mois, avant de s'effondrer début janvier.

Le bitcoin n'a pas particulièrement réagi à l'annonce de Google. Vers 11h50, il valait 6399,30 dollars contre 6626,29 dollars lundi à 18h00, selon des chiffres compilés par Bloomberg.