Plusieurs sites internet se sont joint au mouvement de protestation visant à faire bloquer deux projets de loi controversés aux États-Unis qui, selon leurs détracteurs, limiteraient la liberté d'expression sur le web.

Marie-Eve Morasse LA PRESSE

Les propositions de loi «Stop Online Piracy Act» (SOPA), déposée à la chambre des représentants américaine, et «Protect IP Act» (PIPA), étudiée au Sénat, visent officiellement à combattre le piratage en ligne. Mais plusieurs grands groupes, dont Google, Yahoo et eBay, craignent que ces lois ne permettent au gouvernement américain de censurer l'internet si elles sont adoptées.

Google a censuré son logo pour l'occasion. «Parce que nous pensons qu'il y a d'autres solutions qui ne créent pas de dommages collatéraux pour le web, nous joignons Wikipedia, Twitter, Tumblr, Reddit, Mozilla et d'autres entreprises internet qui ont manifesté leur opposition à SOPA et PIPA», écrit Google sur son blogue.

L'entreprise californienne, comme plusieurs autres, invite les citoyens à signer une pétition et à s'adresser à leur représentant au Congrès.

La liste complète des sites qui participent au mouvement de protestation est disponible au sopastrike.com.