Le réseau social de Google n'est plus un club sélect qui requiert une invitation pour y entrer. Tous les internautes peuvent désormais s'y inscrire.

Marie-Eve Morasse TECHNAUTE.CA

Le service vient d'entrer en phase bêta, après avoir été en version test pendant un peu moins de trois mois.

Pendant cette période, Google dit avoir apporté plus de 90 améliorations à son réseau social, suivant les recommandations des membres qui testaient ses fonctionnalités.

Le géant de la recherche a notamment intégré une de ses forces qui était absente de son réseau social : un outil de recherche!

« À partir d'aujourd'hui, le savoir-faire de Google en matière de recherche fait son entrée dans Google+ : tapez vos mots clés dans le champ de recherche Google+. Les posts et personnes correspondant à votre recherche, ainsi que les contenus les plus populaires du Web, s'affichent alors dans les résultats», écrit Vic Gundotra, vice-président de l'ingéniérie de Google.

Le clavardage vidéo de Google pourra également être utilisé sur les téléphones cellulaires. L'outil «Hanghouts» (que Google baptise «vidéo-bulles» en français) sera disponible sur les appareils mobiles. La mise à jour se fera d'abord pour l'application Android, puis pour les appareils équipés d'iOS d'Apple.

Google veut faire de ses vidéo-bulles un outil de vidéoconférence puique celles-ci pourront servir à faire de la diffusion en direct et n'importe qui pourra assister à cette diffusion.

Ces annonces sont faites deux jours avant la conférence des développeurs du réseau Facebook, pendant laquelle on s'attend à ce que le réseau social dévoile de nouvelles fonctionnalités.