Emmenés par les bracelets fitness de Fitbit et la montre connectée Apple Watch, 78,1 millions d'accessoires connectés («wearables») se sont écoulés dans le monde l'an dernier, et ce marché commence vraiment à décoller, estime mardi le cabinet de recherche IDC.

Publié le 23 févr. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

Les ventes mondiales affichent un bond de 171,6% et au quatrième trimestre, la progression était toujours de 126,9% avec 27,4 millions d'unités vendues.

Un tel rythme de croissance «montre que les accessoires connectés ne sont pas seulement pour les technophiles et les adopteurs précoces» de nouvelles tendances, ils sont également «bienvenus dans le marché de masse», commente Ramon Llamas, un analyste d'IDC.

Le marché de masse n'est toutefois pas encore totalement pénétré, et il reste beaucoup d'opportunités de croissance qui «aideront à propulser davantage le marché», poursuit l'analyste.

«Les utilisateurs espèrent des améliorations de ce qu'ils ont aujourd'hui, et de nouvelles applications pour les inciter à remplacer (leurs appareils existants) et augmenter l'adoption» des accessoires connectés, détaille-t-il. «Les données historiques, comme le nombre de pas parcourus ou les calories brûlées, ont été un très bon départ. Des données prescriptives, comme ce qu'un utilisateur pourrait faire pour vivre en meilleure santé, couplées avec des applications populaires comme les réseaux sociaux, l'actualité, et les directions à prendre, vont pousser davantage les accessoires connectés et attirer davantage d'utilisateurs», prédit-il.

Malgré une concurrence croissante, la société américaine Fitbit reste le leader mondial avec une part de marché de 26,9% sur l'ensemble de l'année, et même de 29,5% au quatrième trimestre. Ses ventes ont atteint respectivement 21 et 8,1 millions d'unités.

Apple, qui a sorti en avril sa première montre connectée, l'Apple Watch, s'est adjugé 15% du marché mondial au quatrième trimestre, où IDC évalue ses ventes à 4,1 millions d'unités. La marque à la pomme n'a jusqu'ici pas divulgué elle-même de chiffres.

Suivent le chinois Xiaomi, qui a écoulé 2,7 millions de ses accessoires fitness bon marché (9,7% du marché mondial), puis le sud-coréen Samsung (4,9% du marché) et le suisse Garmin (3,5%).

Sur l'ensemble de l'année, Apple pointe seulement en troisième position derrière Xiaomi: les deux groupes ont écoulé respectivement 11,6 millions et 12 millions d'unités, ce qui représente des parts de marché de 14,9% et 15,4%.

Garmin arrive quatrième (4,2% du marché) et Samsung cinquième (4%).

«Même si le top 5 est dominé par des appareils portés au poignet, il y a beaucoup de croissance pour d'autres formes comme des vêtements, des chaussures, et des lunettes - des formes qui demanderont davantage de sens de la mode que des montres ou des bracelets», relève Jitesh Ubrani, un autre analyste d'IDC.