Google tenait, hier à San Francisco, sa très populaire conférence Google I/O, dans laquelle elle lève le voile sur une panoplie de nouveaux produits et services à être lancés dans les prochains jours, semaines ou mois. En voici six qui ont retenu l'attention.

Mis à jour le 29 mai 2015
Jean-François Codère LA PRESSE

Android M

La prochaine version du système d'exploitation mobile Android porte pour l'instant le nom de «M». Il ne faudra pas s'attendre à de grosses nouveautés, mais plutôt à un polissage des fonctions de base et à une personnalisation accrue des diverses options. Entre autres, Android M permettra de gérer plus facilement les permissions accordées à chaque application, un talon d'Achille du système qui agaçait les utilisateurs plus soucieux de leur vie privée.

Now on Tap

Google Now sur Android analyse en tout temps diverses données auxquelles il a accès pour vous avertir à l'avance, par exemple, qu'il faudrait partir tout de suite si vous voulez être à l'heure à votre prochain rendez-vous, compte tenu de la circulation.

La nouvelle version sera encore plus magique, d'abord parce qu'on pourra y faire appel à partir de n'importe quelle autre application, sans quitter celle-ci. Now on Tap pourra aussi interpréter le contexte dans lequel on l'utilise. Dans une démonstration, le lecteur musical faisait jouer une chanson de Skrillex quand l'utilisateur a demandé «Quel est son vrai nom?». «Sonny John Moore», a répondu avec raison Now, comprenant qu'on demandait qui était Skrillex.

Google Photos

Google pourrait bien se faire beaucoup d'amis avec ce nouveau service, qui offre d'héberger gratuitement une quantité illimitée de vos photos et vidéos, en haute résolution: jusqu'à 16 mégapixels pour les photos et 1080 p pour la vidéo. C'est d'autant plus intéressant que l'offre est valable à la fois pour les utilisateurs d'Android et d'iOS. Une interface web est aussi accessible pour d'autres plateformes.

Google Photos offre des fonctions avancées de recherche et de classement de photos. Elle permet aussi un partage très simple, sans qu'il ne soit nécessaire pour la personne avec qui l'on partage ses photos de devenir membre du service.

Une lingua franca pour l'internet des objets

Google n'est pas la première à promettre une solution au capharnaüm qui se profile avec la multiplication des différents objets dits «connectés» et destinés à mille et un usages. Mais elle est possiblement la plus crédible.

Deux nouvelles initiatives, Brillo et Weave, devraient voir le jour vers la fin de 2015. La première est un système d'exploitation minimaliste dérivé d'Android qui pourra être installé sur ces appareils; la seconde est un protocole de communication qui permettra à tous les appareils certifiés d'interagir.

Jump

La réalité virtuelle cogne à nos portes, avec déjà quelques modèles d'appareils sur le marché et l'arrivée imminente de gros acteurs comme Sony (Morpheus) et Facebook (Oculus Rift).

Mais il faut pour cela avoir du contenu à projeter dans ces appareils, ce qui n'est pas simple. La plateforme Jump, dévoilée hier, inclut le nécessaire: des instructions sur comment assembler l'outil idéal pour soutenir 16 caméras servant à la capture des images, un logiciel pour assembler ces images en un tout cohérent et, finalement, un lecteur vidéo compatible, YouTube.

Fait à noter, GoPro lancera un appareil basé sur la plateforme Jump.

Des améliorations au Play Store

Trop de choix, c'est comme pas assez, veut la sagesse populaire. C'est ce qui se produit de plus en plus dans les boutiques d'applications comme le Play Store, où il peut être difficile de trouver ce que l'on souhaite. C'est aussi de plus en plus ardu pour les développeurs de bonnes applications de faire en sorte qu'elles soient remarquées.

Google donnera maintenant plus de flexibilité et d'outils aux développeurs pour faire des essais et déterminer quelle est la meilleure façon de présenter leur application. La fonction recherche sera aussi améliorée.