Un Américain reconnu coupable d'avoir illégalement obtenu accès aux serveurs de la compagnie AT&T et d'y avoir volé les adresses de courriel de plus de 100 000 utilisateurs d'iPad connaîtra sa sentence lundi dans une cour fédérale de Newark, au New Jersey.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Andrew Auernheimer, un ancien résidant de l'Arkansas, avait été trouvé coupable en novembre de vol d'identité et de complot pour obtenir un accès non-autorisé à des ordinateurs.

La poursuite demande une peine de 33 à 41 mois, tandis que l'avocat d'Auernheimer a plaidé que son client devrait écoper de probation.

Les procureurs ont fait valoir qu'Auernheimer faisait partie d'un groupe en ligne qui a dupé le site Internet d'AT&T pour qu'il lui divulgue plusieurs adresses courriel, dont celle du maire de New York Michael Bloomberg, du magnat du cinéma Harvey Weinstein et d'autres célébrités.

Le groupe a ensuite partagé les adresses avec le site Internet Gawker, qui en a publié des versions censurées.

Un autre accusé dans cette affaire a plaidé coupable en 2011.