Le nouveau modèle de téléphone multifonctions d'Apple, l'iPhone 4S, est compatible avec le système russe de navigation par satellite Glonass, un ajout fortement incité par une politique d'exemption de taxes à l'importation sur le marché russe, estime jeudi la presse russe.

AGENCE FRANCE-PRESSE

L'iPhone 4S, en vente depuis vendredi dans sept pays seulement (États-Unis, France, Canada, Allemagne, Japon, Royaume Uni et Australie), est compatible avec le système américain GPS mais aussi avec le Glonass, son équivalent en Russie, indique Apple sur son site internet.

«La compatibilité avec les deux systèmes de navigation accroît sa fiabilité: le smartphone repère deux fois plus de satellites», estime le quotidien Vedomosti, citant Alexeï Ouchakov, directeur d'une société de software en Russie, Data +.

Mais le journal Kommersant souligne surtout que grâce à Glonass «l'iPhone 4S ne sera pas soumis aux droits de douanes qui doivent être introduits en 2012 sur l'importation de téléphones et les navigateurs dotés uniquement du GPS».

Selon une source au sein du gouvernement interrogée par Kommersant, ces taxes pourraient atteindre 25% du prix du téléphone.

L'iPhone 4S devrait être mis en vente en Russie en novembre ou décembre, et coûtera environ 1000 dollars, selon des sources citées par Kommersant.

De fait, grâce à cette fonction, Glonass, un système initialement développé par l'armée soviétique dans les années 1980, et qui vient seulement d'être rendu opérationnel, «entre pour la première fois sur un marché de masse», souligne Vedomosti. L'iPhone 4S s'est en effet déjà vendu à plus de 4 millions d'exemplaires.

D'autres fabricants de téléphones ont l'intention d'équiper leurs téléphones de puces compatibles avec Glonass, tels que le finlandais Nokia, le nippo-suédois Sony Ericsson ou le chinois Huawei, a indiqué le directeur de l'opérateur fédéral NISGlonass, Alexandre Gourko, à Vedomosti.