(Yanqing) La Chine a présenté vendredi à la presse étrangère les sites de ski alpin et de bobsleigh des Jeux olympiques d’hiver de Pékin-2022, à un an du début des compétitions, saluant l’aide internationale qui lui a permis de construire ces infrastructures dans un pays n’ayant jamais accueilli de JO d’hiver.

Agence France-Presse

Tous les sites de compétition des JO-2022 (stades, tremplins, parcours de ski de fond…) sont déjà terminés, selon les organisateurs. Seuls de petits travaux complémentaires restent à effectuer pour les infrastructures annexes.

Sorti de terre en à peine plus de trois ans,  le site de Yanqing, l’un des trois des Jeux (avec Pékin et Zhangjiakou), accueillera les épreuves de ski alpin sur un espace de 432 hectares.

Après avoir emprunté une autoroute flambant neuve et plusieurs lacets, les visiteurs arrivent devant les rocailleuses montagnes du district de Yanqing, à 80 kilomètres du centre-ville, où la neige recouvre déjà les pistes parcourues par des dameuses.

Juste en contrebas, la piste de bobsleigh, luge et skeleton est déjà opérationnelle et utilisée par les athlètes des équipes de Chine. Couverte, elle serpente sur 1975 mètres et 16 virages.

« C’est la plus longue du monde », souligne Normunds Kotans, ex-bobeur letton devenu expert pour les JO et pour qui le parcours promet d’être exigeant pour les athlètes.

La construction de ces infrastructures de pointe a représenté un défi pour la Chine, qui n’avait jusqu’ici jamais organisé de Jeux d’hiver.

« Je tiens à saluer l’aide venue de l’international », a souligné Liu Yumin, responsable de la construction des sites olympiques. « On n’avait pas d’ingénieurs et de techniciens compétents. Donc dans pas mal de secteurs, on est partis de zéro et l’assistance apportée par les experts étrangers a été précieuse. »

Les JO de Pékin doivent débuter le 4 février 2022. L’actuelle pandémie de COVID-19 pourrait toutefois entraîner des aménagements.

D’ici là, la Chine a l’ambition de faire découvrir les sports de glace et de neige à 300 millions de ses 1,4 milliard d’habitants – soit un peu plus de 20 % de sa population.

Les pistes de ski et de patinage ont déjà essaimé un peu partout dans le pays ces dernières années, pour le plus grand plaisir d’une classe moyenne urbaine avide de loisirs sportifs.