(Toronto) Brian Boyle et les Panthers de la Floride ont été plus disciplinés et plus patients que les Islanders de New York, mercredi, et ça leur a permis d’éviter le balayage de leur série de qualification dans l’Association Est.

John Wawrow Associated Press

Boyle et Mike Hoffman ont trouvé le fond du filet dans un intervalle de 2:07 en début de troisième période et les Panthers ont disposé des Islanders 3-2.

« Nous avons été récompensés pour notre travail acharné, même si quelques erreurs ont coûté très cher jusqu’ici, a admis Boyle. Nous ne sommes pas dans la position que nous voudrions être dans cette série, mais nous ne pouvons y aller qu’une journée à la fois. »

Erik Haula a aussi touché la cible, et Sergei Bobrovsky a effectué 20 arrêts devant la cage des Panthers. Le club floridien, 10e tête de série dans l’Est, tire de l’arrière 2-1 dans cette série, qui se poursuivra vendredi dans la ville bulle de Toronto.

Jean-Gabriel Pageau et Brock Nelson, avec 1 : 27 à écouler au match, ont riposté pour les Islanders, septièmes dans l’Est. Semyon Varlamov a effectué 19 arrêts, mais il a commis une erreur coûteuse qui a mené au filet victorieux de Hoffman à 41 secondes du troisième tiers.

« Nous n’avons pas appliqué notre plan de match, a concédé Pageau. Nous voulions être disciplinés, et ça n’a pas été le cas. C’est malheureux, mais nous sommes encore dans une position enviable. »

Après que Varlamov a été puni pour avoir manié la rondelle à l’extérieur de la zone réservée au gardien à sept secondes de la période médiane, le défenseur des Panthers Keith Yandle a feinté un tir du haut de l’enclave avant de refiler le disque à Hoffman, qui a immédiatement décoché un boulet du cercle droit des mises en jeu.

Boyle a creusé l’écart à 3-1 après avoir récupéré une rondelle libre à l’intérieur du territoire des Islanders. Son tir d’une quarantaine de pieds s’est écrasé contre la tige du côté gauche, avant de terminer sa course dans les cordages.

« Nous leur avons donné de multiples opportunités dans cette série parce que nous étions indisciplinés. Mais nos gars ont travaillé avec acharnement. Ils se sont serrés les coudes. Ils ont simplifié leur jeu, a noté l’entraîneur-chef des Panthers Joel Quenneville. Nous obtenons de meilleurs résultats lorsque nous préconisons ce style de jeu, et contre les Islanders, c’est de cette manière qu’il faut jouer si nous voulons connaître du succès. »

Les Panthers ont donc été beaucoup plus disciplinés que la veille lorsqu’ils ont encaissé un revers de 4-2, au cours duquel les Islanders ont converti deux de leurs sept supériorités numériques.

Les Floridiens ont capitalisé sur deux de leurs cinq avantages numériques, et ils ont été parfaits en trois infériorités numériques, mettant du même coup un terme à leur série de 0-4-2 contre les Islanders, une séquence qui remontait au 10 novembre 2018.

Aaron Ekblad s’est notamment dit soulagé et impressionné par Haula, qui a bloqué un boulet de canon du défenseur des Islanders Ryan Pulock alors qu’il était au cachot pour obstruction.

« C’était audacieux de sa part, et je l’adore pour ça », a évoqué Ekblad, qui lui a donné une accolade lorsqu’il est retourné sur la patinoire.

Les Panthers tentent de devenir la deuxième équipe à effacer un déficit de 0-2 dans une série au meilleur des cinq matchs, et la première depuis les Islanders contre les Capitals de Washington en 1985. Autrement, les équipes qui prennent les commandes 2-0 dans une série au meilleur des cinq matchs présentent une fiche cumulative de 56-1.

Les Panthers n’ont franchi le premier tour éliminatoire qu’une seule fois dans l’histoire de la concession, en 1996, lorsqu’ils ont atteint la série finale de la Coupe Stanley avant d’être balayés par l’Avalanche du Colorado.

Les Panthers participent aux séries éliminatoires pour la première fois depuis 2016, lorsqu’ils ont été éliminés en six matchs par les Islanders.