(New York) Jeudi soir, Karl-Anthony Towns, des T-Wolves, est devenu le plus récent cas d’un joueur vedette de la NBA à l’écart, en raison du protocole de la ligue concernant la COVID-19.

Publié le 23 déc. 2021
Associated Press

Le Minnesota compte sept joueurs à l’écart pour cette raison dont leurs deux meilleurs pointeurs, Towns et Anthony Edwards, premier choix au repêchage en 2020.

Towns a récolté en moyenne 24,5 points cette saison, se classant 12e dans la NBA à ce chapitre.

En janvier cette année, il a dit avoir obtenu un test positif au coronavirus.

Il a raté 13 matchs pour cette raison la saison dernière.

La mère de Towns, Jacqueline, a succombé à des complications liée à la COVID-19 le 13 avril 2020. D’autres membres de sa famille ont aussi péri aux mains du virus.

Towns a récemment dit avoir obtenu une dose additionnelle du vaccin, selon le Star-Tribune de Minneapolis.

Ailleurs dans la NBA, Steve Nash, qui dirige les Nets, a dit que James Harden a eu le feu vert pour revenir au jeu, après avoir figuré dans la liste à l’écart en lien au protocole.

Kevin Durant et Kyrie Irving sont parmi plusieurs joueurs des Nets qui restent non disponibles, en lien à ce protocole.

Durant est le meilleur pointeur de la NBA cette saison (29,7).

Le soir de Noël, Brooklyn va rendre visite aux Lakers de Los Angeles.

Chez les Bulls, l’entraîneur Billy Donovan a dit après l’entraînement que tous ses troupiers sont disponibles. Pas moins de 10 joueurs des Bulls étaient sur la touche la semaine dernière, en lien au protocole. Deux de leurs matchs ont d’ailleurs été remis, dont un qui devait les opposer aux Raptors, à Toronto.

Ils devaient recevoir les Raptors mercredi, mais cette fois-ci, c’est le club torontois qui manquait d’effectifs.

Le protocole a rayé de la formation OG Anunoby, Pascal Siakam, Fred VanVleet, Scottie Barnes, Gary Trent. Precious Achiuwa, Malachi Flynn et Dalano Banton.

Beaucoup d’autres équipes sont affectées.

Jeudi, le protocole garde à l’écart Giannis Antetokounmpo, Bobby Portis, Luka Doncic, Trae Young, Danny Green, Cade Cunningham, Bradley Beal et Andrew Wiggins, notamment.

Une source a confié à l’Associated Press que des discussions ont lieu pour réduire la durée minimale de la période pendant laquelle un athlète ne peut jouer, à la suite d’un test positif.

À ce point-ci, la procédure dicte souvent 10 jours, ou bien d’obtenir deux tests négatifs à 24 heures d’intervalle.