(New York) LaMarcus Aldridge a annoncé sa retraite de la NBA, jeudi, après avoir fait de l’arythmie cardiaque lors de son dernier match avec les Nets de Brooklyn.

Brian Mahoney
Associated Press

Âgé de 35 ans, Aldridge a dit sur les médias sociaux que les ennuis cardiaques ressentis durant et après un revers face aux Lakers, samedi, ont été « l’une des choses les épeurantes » qu’il ait vécues.

Lors de sa saison recrue, en 2007, Aldridge a reçu comme diagnostic le syndrome Wolff-Parkinson-White, anomalie pouvant causer un battement de cœur accéléré.

Il dit se sentir mieux à présent, mais il a décidé de mettre fin à une carrière de 15 ans.

« Pendant 15 ans j’ai placé le basket en premier, a t-il écrit. Il est temps de donner la priorité à ma santé et à ma famille. »

Membre de sept équipes d’étoiles, il s’est joint aux Nets le 28 mars et jouait comme centre partant.

Il n’avait pas joué au Minnesota et à Philadelphie cette semaine, par contre. L’équipe parlait d’une maladie non reliée à la COVID-19.

Brooklyn a supporté pleinement la décision du Texan, a confié le DG Sean Marks.

« Nous savons que la décision n’a pas été facile pour lui. Mais après avoir consulté plusieurs experts médicaux, il a fait le bon choix pour lui-même, sa famille et la vie après le basketball », a dit Marks.

Aldridge s’est joint aux Nets après que les Spurs aient indemnisé son contrat.

L’athlète de six pieds 11 a été repêché sixième au total en 2006.

Il a récolté une moyenne 19,4 points par match, au fil d’une carrière qui a débuté avec neuf saisons dans l’uniforme des Trail Blazers de Portland.