La NBA a annoncé tard mercredi le report d’un match prévu vendredi à Milwaukee, où les Bucks devaient affronter les Wizards de Washington.

Tim Reynolds
Associated Press

N’ayant pas joué depuis le 11 janvier, les Wizards n’ont repris l’entraînement que mercredi, et ce pour la première fois en plus d’une semaine.

Le report annoncé mercredi est dû au nombre de joueurs non disponibles du côté des Wizards, au traçage de contacts pour d’autres joueurs et à la durée de temps où Washington n’a pu s’entraîner.

En incluant Memphis-Portland, prévu mercredi, mais dont le report a été annoncé en journée, cela porte à 17 le nombre de reports dans le circuit Silver, cette saison.

La pandémie est en cause dans chacun des cas.

La ligue a annoncé que 11 joueurs ont obtenu un résultat positif à la COVID-19 depuis le 13 janvier.

Tous les reports sauf un sont survenus depuis le 10 janvier, et le nombre pourrait augmenter. Les Grizzlies ont un match prévu à Portland vendredi.

Pour la tenue d’une rencontre, il faut un minimum de huit joueurs disponibles.

Dans une note envoyée aux équipes, et dont l’Associated Press a obtenu une copie, la NBA rappelle un resserrement des mesures qui ont fait l’objet d’une entente la semaine dernière.

À compter de mercredi, les clubs doivent assigner leurs agents de sécurité près du centre du terrain, pour rappeler aux joueurs et au personnel de se conformer aux règles concernant les interactions.

On veut limiter les échanges avant et après les matchs au minimum, mais ces règles sont bien souvent peu respectées.

Un total de 21 équipes sont affectées par le report d’au moins un match.

Dans la limite du raisonnable, la NBA compte ajouter les matchs reportés à la deuxième portion du calendrier, soit du 11 mars au 16 mai.

On ne s’attend pas à ce que cette partie du calendrier soit connue avant la fin février ou le début de mars.

Les joueurs ayant contracté le coronavirus doivent subir plusieurs tests avant de pouvoir revenir au jeu, incluant des examens cardiaques.

Ceux à l’écart en lien au traçage des contacts ont normalement eu le feu vert pour rejouer après un isolement, s’ils ont continué d’avoir un test négatif à la COVID-19.