(Boston) K.C. Jones, un membre du Temple de la renommée du basketball qui a remporté huit titres de la NBA à titre de porte-couleurs de la dynastie des Celtics de Boston dans les années 60, est décédé. Il était âgé de 88 ans.

Jimmy Golen
The Associated Press

La famille de Jones a confirmé aux Celtics, vendredi, qu'il avait rendu l’âme. Selon eux, Jones vivait dans une résidence pour personnes âgées où il recevait des soins pour la maladie d’Alzheimer depuis plusieurs années.

Jones a rejoint le légendaire Bill Russell pour guider San Francisco à deux championnats consécutifs de la NCAA, en 1955 et en 1956. Ils ont également fait partie de l’équipe des États-Unis qui a remporté la médaille d’or aux Jeux olympiques de Melbourne, en 1956.

Choix de deuxième ronde des Celtics, Jones a de nouveau été réuni à Russell. Ils ont contribué aux huit titres consécutifs de la NBA des Celtics, entre 1959 et 1966.

Il a pris sa retraite en 1967 et a entamé une carrière d’entraîneur, d’abord au niveau universitaire, avant de se joindre aux Lakers de Los Angeles, à titre d’instructeur-adjoint, en 1971-1972, où il a gagné une autre bague commémorative d’un championnat.

Il occupait un poste d’adjoint avec l’édition des Celtics qui a remporté le championnat en 1981.

Il a ajouté des titres dans le rôle d’entraîneur-chef des Celtics en 1984 et 1986, à la barre d’une équipe qui réunissait, entre autres, Larry Bird, Kevin McHale et Robert Parish.