(Orlando) Le Heat de Miami, s’appuyant sur sa coriace défense et les paniers de Goran Dragic (25 points), a remonté un déficit de 18 points pour finalement s’imposer 106-101 aux dépens des Celtics de Boston, jeudi soir, et ainsi prendre une avance de 2-0 dans la finale de la conférence de l'Est de la NBA.

Agence France-Presse

Dans un match à sens unique en première demie, les Celtics ont tranquillement récité leur basket dans le sillage de Kemba Walker, auteur de 23 points (7 rebonds), pour à un moment mener 42-24 au coeur du deuxième quart.

Au retour des vestiaires, le Heat a montré le visage combatif qu’on lui connaît et s’est rebiffé à l’image de Bam Adebayo qui a inscrit 15 de ses 21 points (10 rebonds) au troisième quart remporté 37-17.

Un renversement de situation dont ne se sont jamais relevés les Celtics même s'ils se sont rapprochés à trois points dans la dernière minute (104-101) après deux paniers de trois points de Jaylen Brown (21 points).

Car la fin de match a encore été celle de Jimmy Butler, auteur de deux de ses quatre interceptions dans ce moment-clé qui ont achevé de décourager des Celtics, jamais bien loin de s’imposer mais encore trop justes.

Le troisième match de la série, déjà crucial pour les chances des Celtics, aura lieu samedi.